Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, vérité                     Derrida, vérité
Sources (*) : Derrida, la vie, la survie               Derrida, la vie, la survie
Jacques Derrida - "Parages", Ed : Galilée, 2003, p175 - "Survivre"

 

- -

Derrida, fable, récit

La sur-vérité de la sur-vie, c'est qu'il faut la raconter dans la langue de l'autre, que j'invente à chaque instant, pour dire sa cause

Derrida, fable, récit
   
   
   
Derrida, Blanchot Derrida, Blanchot
               
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Jacques Derrida s'appuie sur le texte de Blanchot, L'Arrêt de mort, où le personnage d'un premier récit (J.) traverse une expérience de survie, sans le savoir. Selon le narrateur, elle ressuscite, mais elle n'en sait rien. Il aura proféré son prénom dont nous ne connaissons que la première lettre, il aura témoigné, il en aura laissé l'archive, rien d'autre. C'est Blanchot lui-même qui insiste sur ce mot, vérité. Quelle vérité? Pas la vérité d'adéquation ni d'objectivité, pas non plus la vérité refoulée ou interdite, une autre vérité. Pour J., la survie n'est jamais présente, mais selon le narrateur, elle aura eu lieu, elle sera venue en plus, par-dessus le cycle de la vie (sur-vie), au-delà de l'échange symbolique - avec sa causalité, sa dette, ses mises en accusation et ses acquittements. Selon Derrida, elle arrive sans arriver, a lieu sans avoir lieu, dans un non-lieu (hypertopie). L'arrêt de mort, c'est ce lieu-non-lieu où se brouille l'opposition vie / mort, où s'ignore la logique de la vie et de la mort. La sur-vie vient en sur-nombre. Peut-on seulement en faire le récit? Ce n'est pas sûr. Blanchot lui-même hésite à nommer "récit" son texte - dans son récit même, il aura effacé le mot "récit" (récit sans récit).

On voudrait poser la question. Qu'est-ce que la sur-vérité? Si c'est un "supplément de vérité sans vérité", comme l'écrit Derrida (p170), elle n'est pas effective, ce n'est pas dans l'être qu'on peut la rencontrer. Comme la Chose, la sur-vérité reste dans la nuit : inaccessible, indicible, effrayante, terrible. A la demande (de récit, de vérité), elle répond en marchant (le pas), comme un escalier où chaque marche serait à la fois au-dessus et au-dessous de l'autre. On ne peut pas l'avouer, ni la révéler, ni la dévoiler, car il faut qu'elle soit inventée à chaque instant.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaVerite

HG.PPL

DerridaVie

MS.KKJ

DerridaFable

KH.MML

DerridaBlanchot

NK.HHI

USurveriteSurvieRecit

Rang = KSurvieCauseV
Genre = MK - NG