Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                 
 
                     
Les temps logologiques                     Les temps logologiques
Sources (*) :              
Mervyn Chally - "Le délire logologique du Contemporain", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 1er mars 1997

Le Contemporain est logologique

   
   
   
                 
                       

- MERVYN : L'intérêt de ce terme, logologie, tient au redoublement. Logo-Logie. Qu'est-ce que ça veut dire? Le logos peut-il se logoliser lui-même? Eh bien oui. C'est la maladie du monde actuel. Le Cabinet Logologique construit par Jean Dubuffet dans sa Villa Falbala à Périgny-sur-Yerres, ce bâtiment centré sur une pièce unique, est le paradigme autoréférentiel du Contemporain. Le Ctp est logologique dans la mesure où il ne se réfère à aucun autre monde que lui-même. Le Cabinet logologique de Dubuffet se présente comme un univers. On y accède quand on vient de Paris en empruntant une autoroute, puis une route nationale puis une route départementale puis une rue. Alors on pénètre dans un premier Cercle : la Fondation Jean Dubuffet. Il faut prendre rendez-vous à l’avance (de préférence par écrit), s’inscrire et payer. Quand le gardien vous a fait pénétrer dans la Fondation, vous entrez dans la Closerie Falbala, enceinte de murs plus ou moins hermétiques. Utilisant son trousseau de clefs, le gardien ouvre la porte de la Villa Falbala. Vous arrivez dans une sorte de couloir coudé (l’Antichambre) qui vous conduit à une autre porte évoquant un coffre-fort. Et là vous pénétrez dans le Saint des Saints, le Temple Dubuffetien, le Cabinet logologique, “raison secrète de cette place forte de l’Hourloupe”. Pourquoi “logolo-gique”? demandez-vous au gardien. Pourquoi répéter le terme “logos” deux fois? Il ne comprend pas le sens de la question. Cet étrange redoublement de l'identité ne l'intéresse pas. Il est, dans ce lieu, question de logos, cela doit vous suffire.

- FRÉDÉRIC : Ce n'est pas le Ctp qui est logologique, c'est l'interprétation que tu en fais.

- MERVYN : A quoi pensait le fondateur de l'art brut en façonnant ce vocable, logologie? Est-ce qu'il pensait à ses mains? Est-ce qu'il s'est aperçu qu'il répétait deux fois le même mot, comme un singe savant, et qu'il donnait ainsi le modèle de l'aveuglement Ctp? Vouloir être soi-même est le Mal absolu du Ctp, la Sodome moderne, la plus triste des fautes que nous commettons. C'est la cause de notre stérilité, le garant de notre auto-destruction future, car qui n'a pas d'autre but que d'être lui-même ne veut plus rien du tout, il est amoureux d'un spectre. C'est pourquoi on dit que Sodome ramène à Sodome.

- MANUELLE : Nous vivons tous dans ce monde, n'est-ce pas? Si le Ctp est logologique, alors ni toi, ni le gran'faire, ni moi, ni personne n'ont les moyens d'en échapper.

- MERVYN : Tu as raison Manuelle. Personne n'est vacciné contre la logologie. Le Cercle n'est pas différent du Ctp, le Cercle est le Ctp. Qu'exalte-t-il si ce n'est son propre exploit personnel? Tiens, passez-moi le Harvey!!

- VALENTIN : Tu proposes quoi?

- MERVYN : Devise logologique du Ctp : Je l'ai fait!

Clac Clac Clac! dit le Calepin.

- MERVYN : Je l'ai fait! Je l'ai fait! Qui n'expectore son auto-satisfaction par cette phrase convenue? Moi j'ai visité ce pays, et moi j'ai vu ce film et j'ai sauté à l'élastique et quoi encore? Qui n'est pas la proie de ce fantasme commun? Je dois avoir fait ceci ou cela, je dois l'avoir accompli moi-même! Tel est le mode primaire de pensée de la logologie. Ce faire est la mesure de mon être même si l'acte en question n'est rien, même si je n'ai fait que mon devoir. Dans l'imprévision générale, j'imagine inventer les règles qui me gouverneront, alors que c'est tout le contraire : l'imprévision génère les règles qui me gouverneront. Mais j'aime en être dupe, je passe mon temps à me demander quoi faire. C'est pourquoi j'ai déclaré la guerre à la logologie... Taïo-o-taïo! crie soudain Mervyn Chally.

- MANUELLE : S'il faut appeler logologie ce que j'aime, alors allons'y, n'hésitons pas. Moi j'aime me maquiller, j'aime me regarder dans la glace, j'aime me dire à moi-même Je l'ai fait!, pourquoi pas? J'adore mon propre exploit. J'aime ne compter que sur mes propres forces, j'aime chercher ma vérité, être identique à moi-même, que mon propre travail m'appartienne. Si c'était possible j'adorerais me générer moi-même, me fabriquer comme ça, immanente, auto-organiser mon destin! Est-ce que j'ai besoin d'un dieu pour ça? Je déteste les anges, les médiateurs et les messagers, je n'en ai pas besoin, ils ne m'attirent que des ennuis! Je crois en moi, chaque jour je m'invente moi-même, je n'ai pas d'autre loi ni d'autre législateur et je n'en veux pas, pour rien au monde je n'en voudrais! Tout ce qui est hors de moi est exclu, si je dois m'y assujettir. Quel plaisir de se contempler, de se voir conforme à son idéal! Quel bonheur de garder la primeur de son temps pour soi, de ne jamais se croire forcée d'avouer ou de communiquer quoi que ce soit! Je ne fais crédit à personne, si ce n'est à ma propre personne dans laquelle je disparais. Je n'ai pas peur de me dédoubler pour être maîtresse de moi-même. Il faut ce qu'il faut n'est-ce pas? Le réel dans sa totalité ne fait qu'occulter le rapport que j'ai avec moi-même et quand je veux changer, c'est seulement par incapacité d'être moi. Je ne spécule que sur mon autosuffisance, c'est ma façon à moi d'être une vraie femme. Si vous connaissez une meilleure définition de la femme, donnez-la moi! je me l'incorporerai avec joie. Mes certitudes sont celles que je visionne sur l'écran de mes propres rêves. J'aime m'entendre parler, c'est pour moi la mesure de toutes choses et de toute filiation. Ma philosophie est simple : ce qui n'est pas ici n'est nulle part!

- MERVYN : Tu auras le destin de Sodome! car tu es comme un poisson qui secrète lui-même l'eau dans laquelle il nage. Tu es comme l'argent qui convertit tout en lui-même ou comme Onan qui tient son ipséité à portée de la main!

 

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

logo

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
 
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Mervyn
CtpAutoreference

CF.LLF

U.HH.VDJ

Rang = G
Genre = Pmasc -