Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Le virtuel vient en plus                     Le virtuel vient en plus
Sources (*) : La puissance du Web, il faut l'écrire               La puissance du Web, il faut l'écrire
Harald Gourami - "Un virtuel de plus", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 24 mai 2001 La voix prothétique

[Dans les mondes numériques, le virtuel tient en réserve des suppléments imprévisibles]

La voix prothétique
   
   
   
L'œuvrance des réseaux L'œuvrance des réseaux
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

- HARALD : Dans les lieux les plus familiers se cachent des forces inconnues. La voix humaine est un tel lieu. Nous parlons sans arrêt, et d'innombrables voix nous environnent, les vivantes et les mortes, celles de nos interlocuteurs, celles de nos ancêtres et celles des machines qui la diffusent, la répètent et la reproduisent. Son incroyable fécondité est et restera une énigme. C'est elle qui a déclenché l'aventure humaine et qui met chaque jour en oeuvre de nouvelles relances : radio, téléphone, ordinateurs, codes, artefacts et langages nouveaux (gestuels, imaginaires ou autres). J'appelle virtuel cette relance perpétuelle. Par un nouveau degré de la voix, le degré Ctp, se constitue une voix supplémentaire. La réserve cachée s'y manifeste d'une façon qu'il nous reste à découvrir.

- NICU : Pourquoi est-ce que tu définis le virtuel par rapport à la voix? On pourrait le définir par rapport à l'image.

- HARALD : l'image se fige, tandis que la voix se prête à l'addition. Je n'invente rien. On connaît depuis longtemps la puissance de l'imaginaire. Si elle peut produire en elle-même de l'hétérogène, de l'étranger, alors le cyberespace le peut aussi.

- NICU : A condition de prouver que le cyberespace est vocal.

- HARALD : De la trace y est mise en réserve, qui peut à tout moment se mettre en mouvement selon une autre logique ou un autre ordre., dans l'artefact comme dans la nature.

--------------

Propositions

--------------

-

La réserve est actualité cachée, dépôt dissimulé, puissance indéterminée, virtualité

-

Dans l'Internet, de la trace est mise en réserve

-

La notion de virtualité assure une cohésion et une soudure entre deux ordres [la nature, la société], dont les rapports sont réglés par un mouvement de supplémentarité

-

Les médiums d'aujourd'hui sont aux images ce que l'écrit est au langage

-

Dans la fiction rousseauiste, la nature sort de soi par un point d'inversion, imprévisible, d'extériorité / supplémentarité, où les virtualités déjà présentes font irruption

-

Pour rendre compte des effets de virtualité, simulacre et spectralité, il faut que la déconstruction inscrive la possibilité de renvoi à l'autre, hétérogénéité, différance

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Harald
VirtuelPlus

AA.BBB

InternetCheminements

KS.LKS

VoixSupplement

FV.ENP

OLETParcours

OE.LOI

EU_VirtuelPlus

Rang = J
Genre = Pmasc -