Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Derrida, le sujet, le moi                     Derrida, le sujet, le moi
Sources (*) : Derrida, l'innommable               Derrida, l'innommable
Jacques Derrida - "La voix et le phénomène", Ed : PUF, 1967, p94

 

Mindoro -

Derrida, la présence

Innommable est la subjectivité absolue : un étant identique à soi, présent comme substance

Derrida, la présence
   
   
   
Un sujet jamais n'est présent Un sujet jamais n'est présent
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Derrida commente le concept d'auto-affection pure, à partir de la conception husserlienne du temps. L'impression originaire du temps s'engendre elle-même, spontanément, sans rien créer. C'est un pur mouvement, un mouvement étrange qui n'est descriptible que par métaphore : "pour tout cela, les noms nous font défaut". De même, la subjectivité absolue est innommable. Une subjectivité ne peut pas être absolue car elle est constituée. On peut toujours la déconstruire. Elle n'a pas d'objectivité. Dès lors qu'on pense le présent à partir de la différance (ce qui est le cas si on prend pour point de départ l'auto-affection du temps), il faut "raturer" toute subjectivité absolue.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaSujet

CV.JOL

DerridaInnommable

DS.DRE

VoixPresence

HI.KJS

ProSujet

HI.HHI

VSubjectiviteAbsolu

Rang = LVInnommableSujet
Genre = MJ - NA