Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'espace vocal                     L'espace vocal
Soutine peint ce qu'il ne dit pas               Soutine peint ce qu'il ne dit pas
Sébille Auch - "D'une perte de sens irrémédiable", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 18 mai 2005

 

Allee d'arbres a Chartres (Sou tine, 1935) -

L'espace vocal est dépourvu de surface

   
   
   
                 
                       

logo

 

Nous nous entendons parler sans intermédiaire, sans aucune surface de médiation (la voix pénètre directement dans notre oreille). L'espace vocal tend à imiter cette propriété par des dispositifs qui donnent une sensation d'immédiateté, de temps réel, comme si nous pouvions absorber directement le monde, voire l'univers. Un certain type de musique ou d'art entretient cette croyance (exemple : Cosmodrome, de Dominique Gonzalez-Foerster). L'espace perd toute propriété, il n'a plus de surface ni de volume, c'est une enveloppe continue. On en resterait là si nous n'étions que pure surface de perception. Mais nous ne le sommes pas. Il y a de l'inconscient, de la souffrance. Certaines voix nous transpercent, d'autres nous manquent, la surface se plie et se replie, l'oreille se différencie du corps. C'est pourquoi le véritable artiste de notre époque est Soutine, et non pas Gonzalez-Foerster.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

SŽbille
MQiEVocal

HD.DDF

SoutineParcours

LS.LLS

Q.substance

Rang = N
Genre = MJ - NA