Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Un Internet ouvert                     Un Internet ouvert
Sources (*) : L'humain, frontière de la machine               L'humain, frontière de la machine
Paul Mathias - "Séminaire au Collège International de Philosophie et écrits associés", Ed : http://pmat.ciph.free.fr/, 2005, 8 mars 2005

 

Fond galactique -

Désencrypter l'Internet

Internet est le quatrième temps de la révolution galiléenne, celui où le sujet perd la parole

Désencrypter l'Internet
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

En 1917, dans Une difficulté de la psychanalyse, Freud fait état des trois grandes vexations du narcissisme universel : vanité du géocentrisme (Copernic), continuité de l'animalité et de l'humanité (Darwin), découverte de l'inconscient. Cette triple dépossession le conduit à revaloriser la parole. A présent, l'extension des réseaux remet ce refuge en question. L'Internet est une machine à parler dans le vide, sans certitude du moindre écho, sans pouvoir s'entendre, se projeter, se reconnaître. Nous ne sommes plus au centre du monde, ni au centre de la vie, ni au centre de notre âme, ni même au centre de la langue. Cette machine à parole qui semble infinie est bien trop ouverte. Nous ne pouvons pas la fermer et nous devons assumer.

Le sujet n'a plus de voies certaines à la connaissance, à son interprétation, à sa propriété, etc... Il y a dépossession du dire et du dit. C'est l'ordre même du discours qui se délite, et les tentatives de normalisation et de régulation n'y peuvent rien. Seules des politiques de l'Internet nous permettront peut-être de nous orienter.

Une page web n'est presque rien et peut être vue n'importe où. Nous nous voyons n'être plus au centre de la parole. Notre dit se perd. Notre parole tombe dans le vide. Dans cet univers de communication infinie, il est impossible de traduire par des voies certaines son discours à la connaissance. Il n'y a pas de maîtrise possible.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Mathias
InternetOuvert

DQ.LQD

ProMachine

WK.INT

MQiInternet

QD.LLD

T.revgal

Rang = P
Genre = MK - NP