Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la voix                     Derrida, la voix
Sources (*) : Derrida, vérité               Derrida, vérité
Jacques Derrida - "De la grammatologie", Ed : Minuit, 1967, p33-34

 

Autoportrait (John Heart field, 1920) -

Derrida, signifiant : signifié

La voix s'entend au plus proche de soi, comme l'effacement absolu du signifiant, qui est la condition de l'idée même de vérité

Derrida, signifiant : signifié
   
   
   
Derrida, retrait, effacement Derrida, retrait, effacement
Je suis un être sonore               Je suis un être sonore  
S'entendre parler                     S'entendre parler    

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Il faut à la pensée du logos un "signifié transcendantal", un signifié auquel tous les autres se rapportent, qui ouvre l'histoire du logos, qui ne soit rien avant lui et rien hors de lui. Ce signifié est ce que Heidegger appelle la "voix de l'être". La pensée de l'être, comme pensée de ce signifié transcendantal, se manifeste par excellence dans la voix. C'est ce qu'on appelle la conscience : une auto-affection pure qui n'a pas d'autre réalité dans le monde que sa propre spontanéité. Le mot originaire, le mot transcendantal qui assure la possibilité de l'être-mot à tous les mots serait le mot "être". Pour Heidegger, la voix de l'être est silencieuse; pour Derrida (dans le vocabulaire de la linguistique), il y a effacement absolu du signifiant : la voix s'entend comme pur signifié. Dans les deux cas, une pré-compréhension permet d'ouvrir la question du sens de l'être, c'est-à-dire de la vérité.

-------

Pour donner une explication plus intuitive, on pourrait dire que lorsque je m'entends parler (quel que soit le signifiant, c'est-à-dire le mot prononcé), j'expérimente que je suis un étant (un être parlant) et qu'il y a de l'être (signifié transcendantal). Cette expérience d'auto-affection conditionne mon accès à toute vérité. Ainsi le logos se fonde sur la phonè.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaVoix

DV.KLL

DerridaVerite

DA.HJJ

DerridaSignifiant

CF.LDD

DerridaRetrait

HV.SLP

EtreSonore

IE.LIE

EntendParler

HD.LHD

UVoixProche

Rang = H
Genre = MJ - NA