Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Résonance, harmonie                     Résonance, harmonie
Sources (*) :              
Iasna Grez - "Puits d'harmonie", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 12 septembre 2005

 

-

[Ce que nous cherchons n'est plus la beauté harmonieuse, mais la résonance des corps]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

- Iasna : Aujourd'hui, on ne trouve plus le modèle de beauté par le regard, mais par la voix. La voix résonne, elle vibre. Elle enveloppe, envahit, circule et fait circuler. Elle porte l'émotion, répare les catastrophes, instaure un juste équilibre. C'est ce que nous appelons la beauté.

- Laurent : Pourtant, nous sommes encore sensibles à l'harmonie.

- Iasna : Les Anciens la trouvaient dans le cosmos, la musique et l'architecture., mais nous, nous n'imaginons pas qu'elle puisse se trouver ailleurs que dans notre corps. La résonance ébranle. Elle peut déclencher la joie, le plaisir, mais aussi la fatalité maléfique. Le résultat peut être un objet rythmé comme l'objet (i) de Schwitters, un déchet, un motif d'inquiétude. Il en est de la résonance comme du rapport entre l'homme et la femme : aucune harmonie n'est de mise.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Dans la mesure où la voix est utilisée en musique et s'adresse à l'ouïe, c'est en vue de l'harmonie qu'elle nous est donnée

-

Un espace qui se confond avec le décor absorbe le spectateur

-

Pour la pensée des Lumières, la nature qui est en l'homme rencontre, dans une harmonie parfaite, la nature du cosmos

-

Fatalité (Jan Toorop, 1893)

-

N'importe quel tableau peut se penser en termes d'onde ou de résonance : une sonorité traverse l'image et ébranle tout

-

Il faut que le droit au plaisir soit visible

-

L'objet (i) est un objet quelconque équilibré et rythmé

-

La musique et l'architecture sont les arts suprêmes

-

Dieu les créa homme et femme - sans qu'aucune harmonie ne soit de quelque façon de mise

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Iasna
ProResonance

AA.BBB

ER.TII

GB_ProResonance

Rang = zQuois_Resonance
Genre = -