Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Pulsion d'artefacts, pulsion d'oeuvres                     Pulsion d'artefacts, pulsion d'oeuvres
Sources (*) : L'humain, un être de supplément               L'humain, un être de supplément
Calixthe Daggoua - "Répliques et réplications", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 24 septembre 2005

 

-

En accueillant l'autre

[Une pulsion inarrêtable pousse l'homme, animal prothétique, à produire des oeuvres, des artefacts]

En accueillant l'autre
   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accťder ŗ son texte

 

L'homme a une tendance irrépressible à remplacer ses organes par des prothèses. Il a remplacé la main par l'outil, la force par les sources d'énergie, la mémoire par l'écriture ou l'ordinateur, la voix par des analogons digitaux, l'oreille par des dispositifs d'écoute, et son propre mouvement par toutes sortes de projections, etc... Il lui faut, en plus de la vie, une organisation sociale et politique, un souverain qui supplée la nature. Ayant presque réussi à se dégager des mécanismes biologiques d'évolution des espèces (exodarwinisme), il est plus que jamais attiré par tout ce qui est artificiel, virtuel, supplémentaire. Son imagination est sans limite quand il s'agit d'inventer des artefacts : peinture, prothèse, machine, marchandise, signalisation ou simple représentation. Avec les médias, l'information se mesure à la surface des écrans. C'est toute la vie publique qui se présente comme artefactualité.

Qu'il donne l'illusion du réel ou qu'il se montre comme tromperie ou simulacre, l'artefact est le prolongement du rapport usuel de l'homme à son milieu. Il n'y a pas à porter de jugement sur lui : il n'est ni bon ni mauvais.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Première boucle d'hominescence : en externalisant ses organes vers les objets, l'humanité s'est délivrée des mécanismes d'adaptation des espèces (exodarwinisme)

-

La marchandise est le lieu d'un artefact rhétorique abyssal : "Moi, la marchandise, je parle"

-

Un schème domine la philosophe occidentale : une bonne écriture (naturelle) opposée à une mauvaise (artificieuse) ne peut être désignée que dans la métaphore de la mauvaise

-

Dans l'oreille de chacun est greffé un corpus invisible, qui gouverne les lois de l'audition

-

Le souverain, cette "prothétatique" monstrueuse qui supplée la nature en y ajoutant un organe artificiel, objective le vivant dans une machine de mort

-

Aujourd'hui, penser son temps, c'est prendre acte que la parole publique est artificiellement produite : artefactualité et actuvirtualité

-

Le présentateur de télévision n'a ni voix ni regard

-

La peinture est l'art cosmétique par excellence, celui qui exerce sa séduction dans la plus grande autonomie à l'égard du réel et de la nature

-

Le contenu de l'oeuvre n'a aucune importance, seule importe sa trace

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Calixthe
IVocalArtefact

AA.BBB

ProSupplement

CB.LBB

SAOParcours

CP.LLK

DJ_IVocalArtefact

Rang = zQuois_Artefact
Genre = -