Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
La folie est une voix sans lieu                     La folie est une voix sans lieu
Sources (*) :              
Denis Vasse - "L'ombilic et la voix", Ed : Seuil, 1974, p203

 

-

[La folie est une voix sans lieu]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

 

Le fou se prend pour ce qu'il dit être. Il est perdu dans les mots qui, pour lui, sont plus vrais que l'expérience de son corps. A la place du lieu (c'est-à-dire de l'image inconsciente du corps), il vit dans le silence carcéral d'un lieu vide (par exemple une cabine téléphonique). Pour lui, la voix ne se pose et ne repose nulle part. Elle est irréelle. Elle est la voix de tous et de personne, échouant à se recueillir dans le silence du corps.

Le discours du fou ne vient pas de lui, il est sans voix.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Des voix résonnent dans le vide de l'Autre

-

Le schizophrène est attiré par le silence carcéral des cabines téléphoniques

-

Vox est la voix pure aphonétique

-

Le Préau des fous à Saragosse (Goya, 1793)

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Vasse
VoixFolie

AA.BBB

IS_VoixFolie

Rang = J
Genre = -