Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Pas d'identité sans altération                     Pas d'identité sans altération
Sources (*) :              
Amalqa Eshed - "Se laisser altérer", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 25 octobre 2005

 

-

[L'identité n'est rien d'autre que le combat toujours renouvelé contre les altérations, les transformations et les additions qui la menacent et la définissent]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

De même que le monde devient monde par ses transformations, l'identité n'a de sens que par ses altérations. Toujours obligée de se redéfinir par rapport à de nouvelles menaces, elle passe d'effroi en effroi : les interrogations, les inventions, les ajustements, tout contribue à sa paranoïa. Son rêve est la stabilité, mais comme elle n'existe que par rapport à ses ennemis, il lui est impossible d'échapper à l'altération. Multipliant les précautions, elle essaie de se renforcer mais n'aboutit qu'à se transformer en fétiche.

Pour être digne de foi, elle doit s'entourer de fictions, d'institutions, de technologies de plus en plus sophistiquées (comme l'Internet), de rituels et d'appareils répressifs. Mais la multiplication des carapaces n'aboutit qu'à relancer la logique qui la dérobe à toute fixité : celle du supplément, de la restance.

C'est ainsi que l'identité entretient le paradoxe qui la fonde. En se défendant, elle désidentifie. Et quand elle se veut tolérante, quand elle favorise le dialogue, elle sombre dans un mimétisme qui la jette à nouveau dans les bras de l'autre.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

L'essence du dialogue est dans l'altération infinie de l'autre

-

L'identité [qu'elle soit raciale ou nationale] est un fétiche mystique, qui repose sur un type particulier de foi

-

La restance n'est ni présente, ni absente; c'est ce qui, dans la structure d'itérabilité, conditionne l'altération de la marque, sa transformation (re-marque) et son surgissement

-

L'Internet est gouverné par une logique du supplément qui l'altère et le dérobe à toute fixité

-

Les NBIC (nanotechnologies - biotechnologies - informatique - sciences cognitives) engagent l'humain dans un mouvement irréversible de désidentification

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Amalqa
InternetAlteration

AA.BBB

VJ.QDD

FL_InternetAlteration

Rang = MAlteration
Genre = -