Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Autrui est autre                     Autrui est autre
Sources (*) : Sur le Contemporain               Sur le Contemporain
Maria Ramos - "Redevable envers l'autre", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 12 décembre 2005

 

-

[Autrui est absolument autre]

Autres renvois :
   

L'autre, l'altérité

   

Derrida, l'autre

   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

Autrui, c'est mon prochain. Mais qu'est-ce que mon prochain? Celui que je rencontre? Que je vois? Avec lequel je parle ou je communique? Pour parler avec quelqu'un, il faut supposer un sens commun, ce qui n'a déjà rien d'évident. Il faut aussi une langue commune, une expérience commune, etc... tant de choses qui conduisent à penser qu'en définitive il n'y a rien de plus absolument autre qu'autrui. Il commence par être tout près, et ensuite il s'éloigne rapidement.

Le rapport le plus courant à l'autre passe par la voix. Est-ce que je n'entends pas la voix du prochain au plus proche, comme si c'était la mienne? Encore faut-il que cette voix circule, qu'elle ne reste pas engluée dans sa bouche, qu'elle dépasse le stade inquiétant de la vocifération.

Tout cela est si difficile qu'on a fini par inventer l'éthique. Si les besoins matériels de l'autre ne sont que mes besoins spirituels, je suis relativement à l'abri; et si le droit d'autrui est infini, je suis sûr de ne jamais avoir à le rattraper. La transcendance d'autrui me mouille à peine.

Se voir dans un miroir a toujours été troublant, mais se voir en photo est pire, car je suis vraiment un autre (d'autres voix se mêlent à la mienne). C'est le début de l'expérience contemporaine, où le rapport à autrui passe par toutes sortes de machines, dont le téléphone ou le cinéma, où il est réduit à un fantasme.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Le sens commun est l'accord entre humains qu'il nous faut nécessairement présupposer pour communiquer à autrui des connaissances et des jugements

-

La photographie apporte un trouble (de civilisation) : c'est l'avènement de moi-même comme autre

-

Un téléphone présuppose l'existence d'un autre téléphone

-

Le regard d'autrui ne dépend d'aucune possibilité intérieure, il est un pur fait qui me laisse médusé : l'entrée en scène de quelqu'un d'autre

-

Le langage est un rapport du Même et de l'Autre où l'autre n'est pas en mon pouvoir, mais absolument autre

-

La chair de la voix est inimaginable

-

L'autre n'est jamais entièrement présent, plus on s'approche, plus il s'efface

-

Les besoins matériels de mon prochain sont des besoins spirituels pour moi

-

Le droit d'autrui est infini

-

Près de l'autre, j'assiste à l'effrayante naissance de la vocifération

-

La voix est l'organe de la proximité humaine

-

J'ai tendu l'oreille vers ce qui devait être ma voix, mais une autre voix s'est mêlée à la mienne

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Maria
ProAutrui

AA.BBB

PlanSite

HC.LHC

BT_ProAutrui

Rang = zQuois_Autrui
Genre = -