Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Van Gogh, la loi de l'excès                     Van Gogh, la loi de l'excès
             

 

Les souliers (Vincent Van Gogh, 1887) -

Les "Souliers" de Van Gogh semblent flotter en l'air, sans contact avec le sol

   
   
   
                 
                       

logo

 

Ce sont des demi-bottes (ou bottines) sans lacets, contrairement (par exemple) aux Souliers sur fond bleu dont les lacets pendent ostensiblement comme dans la plupart des chaussures de Van Gogh. Elles ont beaucoup servi mais sont encore utilisables. Le fond est brun comme la terre. L'une d'entre elles est en position instable, comme si elles marchaient. L'une s'appuie sur l'autre - un peu comme Vincent s'appuyait sur Théo, ce qui conduirait à un rapprochement avec les Vieux Souliers aux lacets de 1886. En même temps elle nous fait une sorte de pied de nez (à moins qu'elle nous regarde du coin de l'oeil, c'est selon). Jacques Derrida ne juge pas utile de les reproduire dans son texte Restitutions, comme si elles venaient contredire sa démonstration. C'est leur point commun avec les sabots de 1885 ou de 1889, eux aussi dépourvus de lacets. Pourtant on pourrait leur appliquer, plus qu'à d'autres, la remarque qu'il fait (p330) : ces souliers ont l'air d'être un peu en l'air, sans contact avec la surface, comme en lévitation au-dessus de ce qui pourtant les supporte.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

VanGogh
VanGoghParcours

SG.SSG

zi.1886.VanGogh.Vincent

Rang = Y
Genre = MR - iVoix