Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                 
 
                     
L'impressionnisme                     L'impressionnisme
Sources (*) : Cézanne, la promesse               Cézanne, la promesse
Clement Greenberg - "Art et culture, essais critiques", Ed : Macula, 1988, p59 Clement Greenberg

Cézanne a voulu restaurer la profondeur picturale que les impressionnistes avaient enlisée dans les effets du coloris

Clement Greenberg
   
   
   
Cézanne, l'autre perspective Cézanne, l'autre perspective
                 
                       

L'art de Cézanne est longtemps resté une source débordante de modernité. Arrivé à l'âge mûr, il eût la révélation de sa mission d'artiste : réussir à creuser à nouveau l'espace de la perspective sans abandonner le coloris impressionniste, revenir à une composition et un dessin tirés de l'idéal classique, mais sans renoncer aux expériences visuelles récentes. Pour arriver à ce résultat, il se préoccupa d'abord de la masse et du volume, et ensuite seulement de la profondeur de l'espace. Pour souligner les plans, il utilisa les différences entre tons chauds et froids, et aussi les touches de pinceau, plutôt que les contrastes entre clair et sombre. Il se servit aussi des distorsions du dessin pour ancrer des volumes et des espaces fictifs dans la surface. Il en résulta l'essence de la révolution cézanienne : une tension picturale, une oscillation perpétuelle, entre la surface de la peinture et son "contenu". Cette tension a toujours existé, mais Cézanne l'a rendue explicite. Pour lui, l'art était une fin en soi; mais il voulait aussi rendre fidèlement ses sensations optiques. Sa vision particulière l'a conduit à une sorte d'impressionnisme sculptural : une sorte de solidité de la surface du tableau, destinée à relier l'illusion tridimensionnelle à un effet de surface décoratif (la réalité physique du medium).

Le cubisme de Picasso, Braque et Léger acheva ce que Cézanne avait commencé : analyser chaque partie de chaque motif dans son plus petit plan reproductible.

Les impressionnistes aboutissaient à effacer toute perspective au profit des effets de surface. Cézanne a voulu restaurer une autre perspective, mais laquelle? Certainement pas la perspective classique (même s'il a déclaré qu'il voulait refaire Poussin sur nature). Sa peinture n'est pas un retour, mais une exploration dans une voie inconnue.

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
 
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Greenberg
ArtImpressionnisme

RC.OUL

CezanneParcours

EE.HHH

GreenbergCheminements

WC.ORA

CezannePerspective

EI.IED

T.peinture

Rang = O
Genre = -