Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Kant, l'esthétique                     Kant, l'esthétique
Sources (*) :              
Emmanuel Kant - "Critique de la faculté de juger", Ed : Gallimard (Pléïade, tome 2), 1985, p1088, §45

 

Vase de fleurs (Chardin, 1760) -

Est beau ce qui plaît dans le simple jugement

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Ce qui est beau l'est par un simple jugement, ce qui signifie que :

- entre le jugement esthétique et le jugement "en général", il y a une proximité, voire une identité.

- le produit des beaux-arts n'est pas naturel. Il est le résultat d'une intention. Nous avons conscience qu'il est de l'art, qu'il n'est qu'une représentation, mais il a l'apparence de la nature en ceci qu'il est en accord avec ce qu'il doit être (à ne pas confondre avec l'imitation : l'oeuvre d'art est en accord avec sa nature, elle n'imite pas la nature).

- la beauté n'est pas dépendante d'une sensation. Le jugement de goût est désintéressé.

- la beauté ne se déduit pas de concepts objectifs. L'art est esthétique et non pas mécanique.

- La production d'un objet d'art doit être libre de toute contrainte imposée par des règles arbitraires. Si de telles règles étaient imposées, l'accord avec la nature serait laborieux, on y sentirait l'école.

D'où viennent alors les règles mises en oeuvre dans l'art? Du génie.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Kant
KantEsthetique

BI.LAM

UBeau

Rang = QBeauJugement
Genre = MR - IB