Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Kant, l'esthétique                     Kant, l'esthétique
Sources (*) : Il faut la liberté               Il faut la liberté
Emmanuel Kant - "Critique de la faculté de juger", Ed : Gallimard (Pléïade, tome 2), 1985, p1140 §58

 

Trois nus dans un bois (Ernst Ludwig Kirchner) -

Le principe de l'idéalité de la finalité suffit pour fonder notre jugement esthétique de manière libre et autonome, sans aucune hétéronomie

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Cette proposition reformule ce qui est dit au début et à la fin du §58. A priori, nous avons en nous une idée de la finalité. Notre faculté de juger esthétique est elle-même légiférante. Elle porte sur l'accord de sa représentation dans l'imagination avec les principes subjectifs du jugement. Cet accord se produit de lui-même, sans fin et de façon contingente (sans fondement réaliste, sans cause empirique). Ce qu'est la nature en tant que fin n'intervient pas. Elle ne nous fait aucune faveur. Dans le jugement esthétique, il n'est question que de la manière dont nous la recevons, de la faveur que nous lui accordons, nous, par le jeu de l'imagination dans sa liberté.

L'art a en commun avec la nature le fait que nous en recevons une satisfaction par les idées esthétiques. C'est cela qui explique la possibilité d'un jugement de goût que nous pouvons supposer a priori valable pour tous.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Kant
KantEsthetique

JE.FIN

ProLiberte

MB.EAU

UBeauFinalite

Rang = QBeauFinalite
Genre = MR - IA