Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, vérité                     Derrida, vérité
Sources (*) : Pleurs, larmes               Pleurs, larmes
Jacques Derrida - "Mémoires d'aveugle, L'autoportrait et autres ruines", Ed : RMN, 1990, p125

 

La descente de croix- detail (Rogier van den Weyden, 1435) -

Derrida, la vision : pleurs et aveuglements

Les larmes révèlent que la vérité de l'oeil humain est l'imploration plutôt que la vision

Derrida, la vision : pleurs et aveuglements
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Pourquoi les larmes sont-elles parfois douces? Pourquoi peut-on en jouir avec étonnement, même lorsqu'elles provoquées par un malheur, une douleur, et parfois au moment même où l'on cherche à les réprimer? Pourquoi sont-elles parfois ambigues (les "pleurs de joie")? Elles adressent une prière, expriment l'amour, le bonheur, la tristesse. Quand on pleure, le fond de l'oeil n'est pas destiné à voir, le point source n'est pas un point de vue, mais un point d'eau. Un voile liquide brouille les yeux. A dessiner des pleurants ou pleurantes, on cherche à les dire, pas à la voir. On est dans l'espace de l'allégorie sacrée, un espace auquel les vivants sans pleurs n'accèdent pas.

La cécité ne prive pas des larmes. L'aveugle aussi pleure, sans voir mais avec les yeux, des yeux aveugles qui gardent en réserve une autre vérité. Il faut brouiller la vision pour penser les yeux, c'est-à-dire penser l'aveuglement comme une bénédiction. Selon l'hypothèse derridienne de la vue, le retrait du voir (aboculaire, étymologie du mot aveugle) permet de penser sans anticiper un horizon, une illumination. Il autorise un autre rapport à l'autre, une adresse où c'est cette autre vérité des yeux, celle des pleurs, qui jaillit hors de l'oubli.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaVerite

HO.UIA

ProPleurs

DD.DAO

DerridaVue

CD.LDD

T.dévoilement

Rang = K
Genre = MR - IB