Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Le retour de la voix                     Le retour de la voix
Sources (*) : Les récits danéliens               Les récits danéliens
James Bodden - "Inlassable et féconde", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 19 juillet 1996 Dissemences et dissémination

[Le Retour de la Voix]

Dissemences et dissémination
   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

logo

 

- James : Le retour de la voix datait des dernières années du siècle précédent. A l'époque, on pensa faire parler des objets. On y parvint : d'abord les ascenseurs et les tramways, puis les métros, les machines à écrire, les répondeurs téléphoniques, les voitures et les lave-vaisselle. Bien entendu ça ne trompait personne : ça n'était pas la voix humaine, c'était la voix de la machinerie. Les machines avaient des voix, leurs voix, qu'on reconnaissait du premier coup d'oreille. Ces voix rassuraient car elles n'étaient qu'un texte inscrit dans les tréfonds de l'objet. Avec les médias, ce fut pire. La voix enflait, se planétarisait, s'autonomisait, devenait insistante et vulgaire, intrusive et totalitaire. Transportée dans tout l'univers, elle affirmait haut et fort son pouvoir en se réduisant peu à peu à un pur trait, un filet grotesque échappé du ventre d'appareils minuscules et châtrés, elle avait perdu tout lien avec un homme, une femme, un porteur de parole. Le texte absorbait la voix. Ce qui se présentait comme voix n'était que composition numérique et l'auditeur, privé du rapport à autrui, succombait à la fascination. On pouvait se plaindre, se lamenter et critiquer, mais on manquait l'essentiel : la voix devenait incontrôlable, imprévisible et incalculable. Les conditions étaient remplies pour qu'elle se détache de l'autorité paternelle. Elle devenait multiple comme une grenade aux grains cachés. Elle se lovait dans nos ordinateurs, dans nos objets techniques pour envahir tout l'espace. Mais, après tout, n'est-ce pas un juste retour des choses? N'est-ce pas notre propre voix qui revient?

- Ignace : C'est ce que Nimos a appelé l'espace vocal. Mais ce qui est terrible, c'est que le retour de cette voix féconde passe par des machines.

--------------

Propositions

--------------

-

La voix se détache! Il faut conjurer la panique

-

Dans la troisième boucle d'hominescence où l'espace devient continu et le corps un objet technique, la voix trouve les conditions de son retour

-

[Nous ne vivons plus sur des territoires, mais dans un "espace vocal" qui nous sert d'habitat, de refuge et de lieu d'échange]

-

[L'espace vocal contemporain ne mesure plus sa portée sur des voix naturelles, mais sur des machines d'écriture qui diffusent des voix artificielles]

-

La grenade, symbole de fécondité, cache d'innombrables grains sous une enveloppe visible

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

James
VoixFeconde

AA.BBB

LEODOParcours

VI.LLF

MQiDissemences

DF.LDD

LE_VoixFeconde

Rang = MF
Genre = Pmasc -