Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Sur l'éthique, maximes                     Sur l'éthique, maximes
Sources (*) : Sur les institutions               Sur les institutions
Emmanuel Kant - "Fondements de la métaphysique des moeurs", Ed : Gallimard (Pléïade, Oeuvres philosophiques tome 2), 1985, pp297-299

 

- -

Principe de l'autonomie de la volonté : "L'action de tout être raisonnable doit être conçue comme volonté instituant une législation universelle"

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Cette formulation de l'impératif catégorique l'oppose à tous les autres principes d'action de la volonté, qui sont qualifiés d'hétéronomes car conditionnés par autre chose que la volonté. Il y a une double affirmation :

- la volonté humaine est soumise à la loi,

- cette volonté est l'auteur de la loi. Elle n'est donc pas soumise à une condition externe.

C'est cette autonomie qui confère aux hommes la dignité de personnes.

Ce principe n'est pas emprunté à l'expérience; il dérive de la raison pure.

Dans l'acte de vouloir par devoir, la volonté, souveraine législatrice, est détachée de tout intérêt (agir par intérêt serait incompatible avec son universalité). Elle est inconditionnée. Ainsi l'homme n'est-il soumis qu'à sa propre législation (encore que cette législation soit universelle). Sa volonté n'est pas forcée à agir par quelque chose d'autre.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Kant
ProMaximes

LA.LQR

ProInstitution

VL.LLK

UVolonteRaison

Rang = MVolonte
Genre = MK - NG