Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le montage, machine à illusions                     Le montage, machine à illusions
Sources (*) :              
André Bazin - "Qu'est-ce que le cinéma?", Ed : Cerf-Corlet, 2002, p65

 

-

Le montage cinématographique crée un sens que les images ne contiennent pas objectivement et qui procède de leur seul rapport

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Le sens n'est pas dans l'image, il est dans la conscience du spectateur. Différentes techniques sont utilisées pour le susciter, par exemple le champ contre champ (dialogues du cinéma hollywoodien), le montage parallèle (Griffith), le montage accéléré (Abel Gance), le montage attraction (Eisenstein). Par la métaphore ou l'association, l'idée est suggérée. Un sourire n'a pas le même sens suivant l'image qui le précède. La matière du récit nait du rapport entre images.

-------

Pour André Bazin, le montage est un artefact. L'histoire du cinéma va dans le sens de réduire son importance, pour privilégier un rapport le plus réaliste possible à l'image.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Bazin
ArtMontage

BR.DAI

T.signification

Rang = O
Genre = MH - NP