Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Historique = onirique                     Historique = onirique
Sources (*) :              
Georges Didi-Huberman - "Devant le temps - Histoire de l'art et anachronisme des images", Ed : Minuit, 2000, p30-31

 

Le repas des paysans (Freres Le Nain, 1642) -

Bien que l'anachronisme soit le péché des péchés pour un historien, il n'y a d'histoire qu'anachronique

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

C'est Lucien Fèbvre qui parle de péché des péchés à propos de l'anachronisme en histoire. Ce péché est à la fois irrémissible et inévitable. Je sais bien que l'anachronisme est inévitable, mais quand même, je dois l'éviter à tout prix (dit-il). C'est la bête noire de l'historien, sa part maudite. Il est interdit d'interpréter une époque à partir d'une autre, mais comment faire autrement? Nous ne pouvons nous servir que de notre propre outillage mental, même si c'est une erreur, une maladie. Nous devons nous servir du présent pour comprendre le passé, prendre appui sur lui. Selon Marc Bloch, l'histoire doit être lue à rebours : aller du mieux connu (le présent) vers le moins bien connu (le passé, qui est comme un film sans montage, un simple tas de rushes). Cette remontée dans le temps est nécessairement un anachronisme. L'histoire se construit, se vérifie à partir de l'époque contemporaine; de cet anachronisme, il est impossible de débarrasser le discours.

L'anachronisme n'est pas que la part maudite de l'historien, c'est aussi sa part native, sa chance heuristique.

Ces paysans sont-ils nos contemporains?

 

 

Si l'on reconnaît la coexistence de durées hétérogènes, il faut admettre que le temps puisse être disparate, même si cette hypothèse est vécue comme un ferment d'irrationalité. L'histoire est polyrythmique : temps rapide événementiel, temps des durées lentes, temps quasi immobile de la longue durée. Plutôt que de traiter ces temps séparément, il faut admettre qu'en chaque objet historique, tous les temps se rencontrent.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

DidiHuberman
ProHistoire

GC.GGH

T.faute

Rang = O
Genre = MR - IA