Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Mystère de l'Incarnation                     Mystère de l'Incarnation
Sources (*) : La chair, la voix               La chair, la voix
Georges Didi-Huberman - "Devant l'image, question posée aux fins d'une histoire de l'art", Ed : Minuit, 1990, p37

 

Croix dans le brouillard -

On ne peut figurer l'Incarnation sans une brèche dans la mimesis

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La théologie chrétienne tourne autour de ce centre inconcevable qu'est l'Incarnation : humanité de la chair et divinité du Verbe dans Jésus-Christ. Pour le figurer, on ne peut pas se contenter de la mimesis. Il faut trouver d'autres moyens, par exemple le fond blanc de l'Annonciation de Fra Angelico. Il faut lancer un défi à l'image, circoncire le monde visible, le convertir, lui faire subir une perte, en mêlant paradoxalement :

- une haine forcenée des apparences et du visible en général. La visibilité du visible est sa venustas, son idolâtrie.

- une quête intense vers l'exigence du visuel, vouée à l'impossible, vers l'Autre du visible.

L'Incarnation doit être montrée comme événement sacré, bouleversant, dans sa défiguration. Elle est le symptôme d'un fantasme (celui de l'Incarnation), d'un inconscient du visible.

 

 

Didi-Huberman distingue entre la vision (courante) et ce qu'il appelle le visuel, cette modalité du visible qui caractérise, entre autres, l'image d'art.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

DidiHuberman
ChristIncar

IF.LIF

ProChair

XI.NCA

X.incarnation

Rang = XIncarnation
Genre = MR - IB