Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'art commence quand finit l'imago                     L'art commence quand finit l'imago
Sources (*) : La dignité réside dans l'indéterminé               La dignité réside dans l'indéterminé
Georges Didi-Huberman - "Devant le temps - Histoire de l'art et anachronisme des images", Ed : Minuit, 2000, p69

 

Pierre tombale rune photographiee en Suede en 1916 -

Conférence à l'EHESS du 5 décembre 2005.

"Imago" est un concept juridique qui suppose la dignité

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Le titulus est la pancarte qui est mise sous l'imago (c'est-à-dire l'effigie du mort). Il contient entre autres l'éloge funèbre. L'imago n'est pas compréhensible sans sa construction de lisibilité (le titulus). Il tient sa légitimité d'un espace juridique traditionnellement nommé "droit aux images", intermédiaire entre droit public et droit privé, et lié à un culte.

Cette notion d'imago suppose que le mort soit inscrit dans une généalogie. Le cas le plus opposé à cela est celui du camp de concentration, au moment où il est ouvert par les Alliés. On ne sait rien des morts. Aucun éloge funèbre des personnes assassinées n'a pu être dit en 1945 [morts sans effigie, sans imago].

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

DidiHuberman
DidiImago

DN.LDD

ProDignite

GJ.IIJ

T.droit

Rang = O
Genre = MR - NP