Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Walter Benjamin                     Walter Benjamin
Sources (*) : L'histoire de l'art veut faire sens               L'histoire de l'art veut faire sens
Georges Didi-Huberman - "Devant le temps - Histoire de l'art et anachronisme des images", Ed : Minuit, 2000, p86

 

Guitare (Picas so, 1926) -

Ah, l'art? Que des apories!

Walter Benjamin aura marqué son entrée dans l'histoire de l'art en disant qu'elle n'existe pas : chaque oeuvre est une monade à considérer comme telle

Ah, l'art? Que des apories!
   
   
   
Mutation dans l'histoire de l'art Mutation dans l'histoire de l'art
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Si Benjamin a été mis à l'écart de l'université (comme Warburg), c'est notamment à cause de son concept de l'origine, différent de celui du monde académique allemand des années 20. Comme d'autres penseurs de sa génération, il prend l'histoire à rebrousse-poil.

S'il dit que l'histoire de l'art n'existe pas, c'est de l'intérieur de cette discipline. Il ne prétend pas qu'elle est inexistante, il exprime une exigence, un désir qu'elle commence enfin à exister sous la forme d'une histoire des oeuvres elles-mêmes. En finir avec des oppositions fallacieuses comme contenu/forme ou matière/forme, en finir avec les paternités ou les influences, pour en venir à reformuler les problèmes à partir de l'historicité spécifique des oeuvres d'art. Comme il le dit dans une lettre à son ami Rang, faire saillir des connexions atemporelles entre les oeuvres, sans pour autant nier l'histoire. Révoquer le point de vue de l'histoire abstraite pour rechercher des modèles temporels nouveaux. Mettre l'image au centre de la vie historique (comme Warburg) (p91) en soulignant sa double temporalité : document de l'histoire et pur monument de l'absolu. Bref, mener dans l'histoire de l'art la révolution copernicienne qui a lieu dans l'histoire.

 

 

Il y aurait donc, si l'on suit Didi-Huberman, trois commencements de l'histoire de l'art : Pline (qui constate la mort de la ressemblance), Vasari (l'histoire de l'art humaniste), et Benjamin (l'histoire de l'art centrée sur les oeuvres, c'est-à-dire chaque oeuvre singulière). C'est cette dernière conception de l'oeuvre qui est reprise dans l'Orloeuvre.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

DidiHuberman
BenjaminCheminements

HC.HHC

ProHistArt

ID.IID

ArtQuid

PD.LLI

MutHistArt

HE.LHE

T.inexistence

Rang = N
Genre = MK - NG