Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Sous le cri, la voix                     Sous le cri, la voix
Munch, un art pathétique               Munch, un art pathétique

 

La Voix, nuit d'ete (Edvard Mun ch, 1893) -

Montrer la voix comme telle

La Voix, Nuit d'été - huile de Boston (1893)

Montrer la voix comme telle
   
   
   
                 
                       

logo

 

Le personnage féminin est analogue à celui des deux autres tableaux de jeunes femmes intitulés La Voix. Celle-ci porte un chapeau et des cheveux courts, elle est plus austère que ses soeurs. Derrière elle, un objet jaune qui ressemble à un point d'exclamation inversé scintille. On le retrouve dans d'autres tableaux de Munch dont Le bal de la vie (1899) ou Séparation (1896). C'est la représentation stylisée d'un soleil couchant, un symbole de la nuit dans des tableaux qui ne semblent pas, à première vue, spécialement nocturnes, car la scène est éclairée par une lumière plutôt crue : celle du rêve. Ce rêve n'est pas tellement effrayant. La voix munchienne se situe du côté du désir, contrairement au Cri, peint la même année, ainsi qu'à Vampire (plus doux) et Les mains (plus résonantes).

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Munch
MunchVoix

DE.LDE

MunchParcours

DB.LDB

IVocalVoixCommeTelle

KM.GEO

zi.1893.Munch.Edvard

Rang = YMunchVoix3
Genre = MJ - NA