Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Une âme inarrêtable                     Une âme inarrêtable
Sources (*) : Sur le Contemporain               Sur le Contemporain
Eglantine Mainguy - "L'esprit des anges", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 7 novembre 2006

 

-

Commencé le 7 novembre 2006

[On n'arrête pas l'esprit]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

- E. : Ce que disent les spectres est rarement nouveau. Ils effraient, ils menacent, mais n'apportent rien d'inconnu. En faisant pression sur nous par leur obsession du passé, ils nous forcent à bouger, et alors c'est à nous d'avoir de l'esprit, pas à eux. Leur fonction n'est pas spirituelle. Dans la chair de leur corps et la chair de leur voix, ils incarnent l'inarrêtable, et nous ne pouvons pas leur échapper. Ils nous interdisent de nous limiter à l'être, et nous obligent à avoir le souci de ce qui n'est pas.

- M. : Et c'est ainsi que tu retombes dans le pouvoir des spectres!

- E. : Il faut bien commencer par la répétition. Mais ce qui se répète n'appartient pas à l'esprit. Un pouvoir s'empare de moi, celui de la transformation. Le spectre ne me laisse pas en paix. Il m'oblige à faire le constat épuisant qu'il y a toujours plus d'un esprit, que chaque esprit est environné d'esprits, et que chacun est incomparable. Il me pousse à une traversée illocalisable, celle la différance, que je situe faute de mieux entre le spectre et l'esprit. La façon dont chaque homme agence ses désirs et sa volonté forme une constellation plus ou moins stable, qui attire son âme vers l'action, ou la production, ou la technique, ou la contemplation, ou la beauté, selon la façon dont se déploie son infinie liberté. Mais au bout du compte la constellation est toujours instable, et l'esprit est en crise.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

L'esprit répète son propre souffle, en déployant l'infinie liberté d'une auto-affection

-

L'esprit est une puissance de transformation qui ne cesse, par essence, de se diviser contre soi-même

-

Il y a dans l'esprit une phobie de la répétition : ce qui se répète n'appartient jamais à l'esprit même

-

L'homme est incessamment et nécessairement opposé à ce qui est par le souci de ce qui n'est pas : l'esprit

-

Le monde moderne est l'oeuvre de l'esprit : unique, incomparable et quelconque, environné d'esprits qui sont chacun le centre d'un peuple de semblables

-

L'âme, qui est le principe qui insuffle sa vie à l'esprit, n'est rien d'autre que la faculté de présenter des idées esthétiques

-

Une spiritualisation spectrale est à l'oeuvre dans toute tekhnè

-

Entre le spectre et l'esprit passe la différance

-

L'homme d'Europe n'est pas défini par la race, ni la langue, ni les coutumes, mais par l'esprit : ses désirs et l'amplitude de sa volonté

-

La civilisation européenne d'avant 1914 était déjà atteinte par la crise de l'esprit : une culture aussi dissonante et hétérogène ne pouvait subsister

-

Entre 1927 et 1953, Heidegger utilise fréquemment les mots Geist, geistig, geistlich, dont il affirme pourtant qu'il faut les éviter

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Eglantine
ProEsprit

AA.BBB

PlanSite

YE.LUE

HI_ProEsprit

Rang = OEsprit
Genre = -