Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Le mouvement se dissémine                     Le mouvement se dissémine
Sources (*) : L'espace de dissémination               L'espace de dissémination
Jacques Bardoul - "La non-circularité du Cercle", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 22 janvier 2007

 

-

Avant-garde = mouvement

[Notre époque est celle de la dissémination du mouvement]

Avant-garde = mouvement
   
   
   
Sur le Contemporain Sur le Contemporain
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

Nous ne parlons pas ici de la représentation du mouvement, comme l'ont tenté les futuristes ou Marcel Duchamp au début de sa carrière avec son célèbre Nu descendant un escalier, nous parlons du mouvement interne à une forme d'art. C'est l'art lui-même qui est remué dans son acte, déplacé, disséminé, transformé. Cette tendance est apparue dès le début du 19ème siècle et ne s'est jamais arrêtée. Dans la vie, dans la peinture, au cinéma, dans l'Internet, un mouvement incessant est directement présent.

Ce genre de mouvement n'est pas nécessairement visible - ni même sensible. Fondé sur des discordances, des impossibilités, il désoriente. Duchamp (encore lui) a fait tout ce qu'il a pu pour le provoquer avec ses machines et ses readymades. A nos yeux, il reste étrange. Il éloigne la croyance en la solidité du monde et fait trembler les écarts. Les peintres le perçoivent indirectement, par l'incertitude ou par l'ironie.

Notre époque, qui est celle de l'archi-oeuvre, fuit le statique ou l'immobile. L'arrêt fait peur. Il nous faut au moins un geste, un souffle, un bougé, des voix, car si l'espace se figeait, nous prendrions le risque de n'avoir plus ni lieu, ni espace.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Les courants divers de l'art du 19ème siècle sont unis par un trait commun : ils ne reproduisent pas l'objet dans sa finition, mais le mouvement qui lui donne forme

-

Une peinture de la présence ne nous laisse pas en repos

-

L'espace de dissémination désoriente par son mouvement incessant

-

Dans l'acinéma, le mouvement se détache de la représentation et tend à être perçu comme tel

-

Il faut que le droit au plaisir soit visible

-

La machine vise un espace par-delà les valeurs de vérité

-

L'oeuvre n'est ni un objet, ni un phénomène; c'est un mouvement de dissémination / déconstruction / espacement

-

Une oeuvre d'art préserve un fonds indéterminé, un espace vide où la différence, tremblante, est mise en mouvement

-

La peinture rend le mouvement visible par des discordances internes, des impossibilités temporelles que la photographie est incapable de montrer

-

La voix au cinéma est de même nature que l'enregistrement du mouvement du monde

-

Dans le cyberespace, des collectifs intelligents déterritorialisés se forment et interagissent par associations, échanges et rivalités continuels

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Jacques
ProMouvement

AA.BBB

MQiEDiss

DS.LDC

ArtRadical

BC.LCC

PlanSite

FG.LGF

CV_ProMouvement

Rang = MO
Genre = -