Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le supplément                     Derrida, le supplément
Sources (*) : Derrida, exappropriation               Derrida, exappropriation
Jacques Derrida - "La Dissémination", Ed : Seuil, 1972, p156

 

Du poison, toujours plus (Madou Tafhy N'gorane, 2010) -

Derrida, le pharmakon

Le pharmakon n'a ni identité idéale, ni essence stable, ni caractère propre

Derrida, le pharmakon
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La signification du mot grec pharmakon peut facilement s'inverser : remède bénéfique ou poison maléfique, dedans/dehors, parole/écriture, il n'a rien d'une substance. Ce n'est pas un élément ni un composé d'éléments, c'est un milieu ambivalent, le medium à partir duquel s'effectue toute dissociation. Il est analogue à l'imagination, une sorte de mixte, ni sensible, ni intelligible, capable de réaliser l'unité des contraires (comme l'écriture, qui facilite un certain type de mémoire - morte - mais décourage la mémoire vive). Même la potion mortelle bue par Socrate sous le nom de ciguë (en grec pharmakon) est ambivalente : instrument de mort et/ou véhicule vers l'immortalité de l'âme, poison et/ou instrument de salut.

 

 

Dans le langage derridien, pharmakon se traduit par supplément. Plus tard, il se dira aussi Khôra.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaSupplement

CJ.JJZ

DerridaExaprop

DP.JJP

DerridaPharmakon

DC.LDC

UPharmakonId

Rang = KPharmakonIdentite
Genre = DET - DET