Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
La perspective, aujourd'hui                     La perspective, aujourd'hui
Sources (*) : Hubert Damisch               Hubert Damisch
Hubert Damisch - "L'origine de la pespective", Ed : Flammarion, 1987, p74

 

-

Sur le Contemporain

[Notre culture est travaillée en son tréfonds par le paradigme perspectif]

Sur le Contemporain
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La perspective dite "centrale" ou "géométrique" n'est pas un objet dont on puisse décrire la forme ou les fonctions. C'est un paradigme complexe, multiple, qui garde un sens hors de son contexte d'émergence (la Renaissance, le progrès des arts, le projet représentatif). Aujourd'hui encore, elle est utilisée en architecture, géométrie, figuration graphique, etc..., et nul ne songe à contester sa véricité. On peut même soutenir que, dans la vie courante, notre culture est beaucoup plus massivement influencée par le modèle perspectif que celle de la Renaissance. Ni William Turner, ni John Ruskin, ni les impressionnistes, ne l'ont sérieusement contestée. Malgré ses efforts, l'art abstrait ne réussit pas à la faire voler en éclats. Si l'on peut concevoir le projet de la défaire et de la déconstruire, on ne peut pas l'éliminer. La faille qu'elle a ouverte est toujours béante.

La perspective s'est d'abord imposée dans la peinture en tant que point de vue (l'oeil), à distinguer du point fixe (mathématique) et du sujet. Elle s'y est incorporée à notre savoir le plus implicite. Sa fonction n'est pas imaginaire, mais symbolique : même si elle avait fait son temps dans l'ordre de la représentation, ce qui est loin d'être cas, elle conserverait sa pertinence en tant que modèle pour penser, dans la peinture, les conditions d'une énonciation.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

La perspective est un paradigme opérant à une multiplicité de niveaux

-

[Le paradigme perspectif est l'équivalent visuel d'un dispositif d'énonciation]

-

La puissance heuristique de la perspective est telle qu'elle sert de modèle à la pensée - même si son emploi est devenu archaïque

-

La perspective est le paradigme d'une conception de l'art susceptible de progrès

-

En tant que code, technique, dispositif ou habitus de la représentation, la perspective est au service d'un projet : projeter l'infinité du monde sur un horizon limité

-

[L'invention de la perspective a ouvert dans la culture humaniste une faille irrémédiable]

-

Même quand, selon John Ruskin, elle se met "au service des nuages", la peinture du 19ème siècle reste fidèle aux principes de la scène perspective

-

Les impressionnistes n'ont pas renoncé à l'unité du tableau : ils l'ont structuré par accentuation et modulation des points et zones de couleur et de valeur

-

Même quand il prétend faire voler en éclats le centre optique de la perspective centrale, l'art contemporain - y compris l'art électronique - reste euclidien

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Damisch
DamischCtp

AA.BBB

DamischCheminements

KC.CCD

PlanSite

EW.PKK

EN_DamischCtp

Rang = N
Genre = -