Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Le futurisme commence par la voix                     Le futurisme commence par la voix
Sources (*) : La performance, art vocal               La performance, art vocal
RoseLee Goldberg - "Performance Art, from futurism to the present", Ed : World of Art series, 1988, p11

 

-

Point de fuite de l'espace vocal

[Les futuristes italiens ont commencé à pratiquer la performance en 1909, en mettant la déclamation au centre de leur pratique]

Point de fuite de l'espace vocal
   
   
   
Courants dans l'art Courants dans l'art
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Le premier Manifeste Futuriste a été publié à Paris le 20 février 1909 par Marinetti. Il s'inspirait peut-être de la présentation par Alfred Jarry de sa pièce Ubu Roi en 1896 où l'acteur Firmin Gémier déclamait plusieurs fois, entre autres, le mot merdre. En 1909, Marinetti fait jouer son Roi Bombance à Paris. Mais c'est surtout le Manifeste Technique de la Peinture Futuriste de Boccioni, Carra, Russolo, Severini et Balla (avril 1910) qui marque le début de la performance. Les peintres italiens déclarent que la peinture ne se joue plus sur une scène extérieure, mais devient un spectacle théatral dans lequel le spectateur doit être au centre de l'action peinte. Ils se considèrent comme poètes et performers. Ils continuent à peindre, mais la déclamation devient un élément central de leur pratique.

Les soirées futuristes sont l'occasion de critiquer la tradition et la commercialisation de l'art. Outre l'exaltation de la vitesse et de l'amour du danger (thèmes futuristes), il est question de la destruction de l'art, du sacré, du sublime, du sérieux, etc.... Les performances se multiplient jusqu'au milieu des années 20, elles se répandent de Paris à Moscou en passant par New York, mettant en pratique les innombrables manifestes futuristes.

La rhétorique futuriste est violente, intrusive. Elle ressemble à une machine de propagande dans laquelle la voix déclamée soumet le spectateur à une autorité.

Cette pratique influencera directement la peinture et la musique. Exemple : l'opéra de Malevitch, "Victoire sur le soleil" (1913).

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Le futurisme de Marinetti prône une renaissance virile se démarquant d'un passé fragile et féminin, en s'appuyant sur les moyens linguistiques et techniques de l'autorité

-

L'art contemporain ne peut être que violence, cruauté et injustice

-

Il y a filiation directe entre performance futuriste ou constructiviste et propagande politique

-

Une des sources de la peinture suprématiste de Malevitch a été un opéra-performance joué en 1913 à Saint-Petersbourg : "Victoire sur le soleil"

-

Le futurisme, Dada et le constructivisme ont ouvert la voie à une refonte intégrale de la chose écrite qui a été ultérieurement refoulée

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Goldberg_RL
ArtFuturisme

AA.BBB

PerfoVoix

DB.LLD

EVocalPointFuite

RD.LDD

ArtCourants

HF.UJJ

IF_ArtFuturisme

Rang = O
Genre = -