Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La Cabale juive en allemand                     La Cabale juive en allemand
Sources (*) :              
Daniel Arasse - "Anselm Kiefer", Ed : du Regard, 2007, p97

 

Sulamith (Anselm Kiefer, 1983) -

La Sulamith du Cantique des Cantiques est l'envers du culte nazi de la mort

   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

 

Ce tableau clot la série des tableaux d'architecture nazie réalisés par Kiefer. Il fait allusion à la fiancée (noire) du Cantique des Cantiques et au poème de Paul Celan Todesfugue (Fugue de mort) où la juive Sulamith est la contrefigure de l'aryenne Margarete aux cheveux d'or. Selon Daniel Arasse, la Sulamith est représentée métaphoriquement par l'image des 7 flammes installées au fond, au centre du tableau (le chandelier à 7 branches du temple de Jérusalem). Le tableau cite visuellement la crype funéraire du Hall du soldat construit en 1939 par Wilhelm Kreis (haut-lieu de l'architecture nazie à Berlin). Un espace consacré par le national-socialisme au culte de ses morts est transformé en mémorial des victimes juives. La construction autoritaire de la perspective dévoile la visée génocidaire du nazisme dans ses propres lieux de mémoire.

 

 

Sulamith (Anselm Kiefer, 1983)

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Kiefer
KieferCabale

XD.LDD

YI_Sulamith

Rang = ZI_Kiefer_Sulamith
Genre = MK - NG