Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La Cabale juive en allemand                     La Cabale juive en allemand
Sources (*) : Kiefer, drame du concept               Kiefer, drame du concept
Daniel Arasse - "Anselm Kiefer", Ed : du Regard, 2007, p178

 

Naglfar (Anselm Kiefer, 1998) -

Les livres de Kiefer sont les vestiges d'une connaissance disparue, non transmise, jamais partagée ni par ses dépositaires ni par ses destinataires

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

A la fin des années 80, les livres de Kiefer deviennent imposants. Le plomb est de plus en plus souvent utilisé et devient monumental (p164). Exposés ou disposés sur les rayons d'une bibliothèque d'acier, ils s'offrent moins à lire qu'à contempler. Ce sont des sculptures qui donnent à voir l'idée même du livre à des spectateurs plutôt qu'à des lecteurs. Leur présence physique joue un rôle essentiel dans le sentiment qu'ils suscitent. Ils sont gigantesques, à la mesure de géants qui pourraient les manier. Ils donnent le sentiment d'objets très anciens, archaïques, indéchiffrables, utilisables par des dieux ou des titans dont la mythologie s'est perdue dans les sables. Ils font allusion à un livre originel perdu, à un secret définitivement effacé. Ils n'ont ni titre, ni texte, mais portent parfois des traces de peinture ou de photographies, reprenant des thèmes abordés dans d'autres oeuvres. Leur contenu demeure inconnu. Le savoir immémorial qu'ils contiennent reste inaccessible.

-------

Ces livres auraient été fabriqués par des cultures sans descendants, comme si l'Egypte, la Mésopotamie, Babylone etc... n'avaient rien transmis. Si ce sont des livres juifs, cela supposerait que le peuple juif est mort, qu'il a échoué dans la transmission de sa propre tradition, que l'extermination a réussi. Mais alors d'où vient la sagesse recueillie par Kiefer au titre de la Cabale, par exemple dans Chevirat hakelim? Où sont les textes qu'il a pu lire? Où sont les interprétations qu'il a pu en faire?

 

 

Kiefer ne se sert pas des livres comme la tradition juive qui en fait des objets vivants, des sources de parole. Au contraire, il les fait taire, les les rend muets, il en fait des idoles (statues, sculptures).

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Arasse
KieferCabale

LF.LLF

KieferConcepts

NN.LNN

T.reste

Rang = N
Genre = MK - NG