Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Cézanne, l'autre perspective                     Cézanne, l'autre perspective
Sources (*) :              
Paul Cézanne - "Conversations avec Paul Cézanne, Edition critique présentée par P.M. Doran", Ed : Macula, 1978, p43

 

Nature morte a la pasteque (Paul Cezanne, 1899) -

Dans chaque objet (orange, pomme, boule, tête), il y a un point culminant, et ce point est toujours le plus rapproché de notre oeil

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Extrait d'une lettre de Cézanne à Emile Bernard datée du 25 juillet 1904. Cette lettre en complète une autre envoyée 4 mois plus tôt, où Cézanne laissait entendre que chaque objet avait sa propre perspective, son propre plan de projection avec son propre point central. La problématique est la même. Pour restituer la profondeur d'un objet, il faut l'analyser comme tel c'est-à-dire s'en approcher visuellement [sans tenir compte, dans un premier temps, du reste du tableau]. On remarque alors que les bords des objets fuient vers un centre placé à notre horizon. A force de regarder et de travailler, à force de chercher le contact avec l'objet, [les lignes perpendiculaires qu'on peut tracer à partir de cet objet deviennent] concentriques : [elles ne convergent pas vers le point de fuite de la perspective du tableau - qui pourtant existe lui-aussi, mais vers un horizon qui est celui de notre oeil, de notre sensibilité].

 

 

S'il s'agissait seulement de dire que la lumière émanant d'un objet converge vers notre oeil, ce serait une sorte de banalité. Mais il s'agit du tempérament du peintre, et même du très-peintre dit Cézanne dans la même lettre, de l'artiste, et celui qui a un tel tempérament a horreur du bourgeois, des pensions, des instituts, des honneurs, etc... Pourquoi? Parce qu'il n'a d'autre mesure que la proximité de son oeil et de l'objet.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Cezanne
CezannePerspective

GE.LGE

T.perspective

Rang = M
Genre = MR - IB