Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le judaïsme                     Derrida, le judaïsme
Sources (*) : Derrida, la déconstruction               Derrida, la déconstruction
Jacques Derrida - "Abraham, l'autre", Ed : In "Judéités" (Galilée), 2003, p37

 

Rite de Roch Hachana (Source inconnue) -

Ça se déconstruit

L'"être-juif" déconstruit la distinction entre authentique et inauthentique, voire toute distinction conceptuelle

Ça se déconstruit
   
   
   
               
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Dans ses Réflexions sur la question juive, Sartre distingue entre le juif dit authentique, qui choisit volontairement d'être juif, et l'inauthentique, qui fuit et a honte des siens. Cette "authenticité" sartrienne présupose la liberté d'un cogito souverain, maître de se dire et d'être soi-même, sûr de son pouvoir d'être soi. Même s'il se contredit en posant par ailleurs le Juif comme sans concept ni attribut, défini uniquement par sa situation, n'ayant plus qu'à se résigner à une quasi-authenticité, Sartre ne peut pas se passer de l'opposition authentique/inauthentique.

Or justement cette distinction est en ruine, une ruine qui vient d'un fond sans fond. L'être-juif est l'expérience même de cette ruine. Le juif se dit juif sans prétendre savoir ce qu'il est. Il est l'exemple même, l'hyperexemple d'une incroyable contamination qui défait toute prétention à l'authenticité, y compris par l'exemple. C'est ce qui explique sa singularité, son unicité, sa responsabilité universelle, les promesses eschatologiques ou messianiques, l'alliance, l'élection, etc...

Si Derrida se sent juif (ni authentique, ni inauthentique), c'est parce que l'être juif est l'expérience même et le destin d'une déconstruction générale. Cette formulation va loin dans la place qu'il donne aux juifs, au coeur de son propre de travail de pensée. L'être-juif serait porteur d'une déconstruction ancienne, immémoriale.

-------

Ci-contre une représentation du sacrifice du coq, le jour de Yom Kippour.

 

 

La veille de Kippour, le père prend un coq. Il tourne l'oiseau vivant trois fois au-dessus de sa tête en répétant les paroles : Que cet animal me soit substitut, qu'il soit mon remplaçant, qu'il soit mon expiation; que cet oiseau meure et que j'obtienne une vie bénie. Il pose ensuite ses mains sur l'oiseau, comme on le faisait jadis dans les sacrifices et immédiatement après le coq est mis à mort.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaJuifs

CK.LCK

DerridaDeconstruction

YD.LJD

SeDeconstruit

XJ.LJJ

XJuifs

Rang = XJuifs
Genre = MR - IA