Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Soutine peint ce qu'il ne dit pas                     Soutine peint ce qu'il ne dit pas
La prière               La prière
Jean-Yves Davy - "Les angles de l'art", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 16 septembre 2000

 

Homme en priere (Sou tine, 1921) -

Point de fuite de l'espace vocal

Le point de fuite de la peinture soutinienne est l'oreille

Point de fuite de l'espace vocal
   
   
   
Peinture, cri, invocation Peinture, cri, invocation
Résonance de la peinture               Résonance de la peinture    
                       

logo

 

Soutine a réalisé une série de tableaux montrant M. Racine en train de prier. Le tableau ci-contre est plus dépersonnalisé que les autres. Il ne représente pas un individu, mais un être humain quelconque dans l'acte de prier. Il prie, et nous voyons ce qu'il entend. Son bouleversement intérieur est rendu visible à larges coups de pinceaux. Dans le prolongement de sa main verticale, son visage fait un arc de cercle. Il est tourné vers le haut, mais l'orbite de ses yeux est noire, aveugle. Elle ne pèse presque rien par rapport à l'organe qui est derrière la tête. C'est là, dans l'oreille, que sont concentrées son attente et sa tension. L'homme est représenté de profil pour mieux nous la montrer. Elle est tournée vers nous, mais ce n'est pas nous qu'il écoute, c'est elle. Tout est confondu. L'espace environnant s'étale sur sa veste. Les courbes du tableau convergent vers le trou modeste de cette oreille, modeste comme cet homme modeste, capable de faire venir en lui l'infini par simple appel. Comme celle du Petit pâtissier de 1919, l'oreille attire notre regard, elle l'engloutit dans un espace d'invocation. Il en est de même pour l'Homme au veston vert ou Le Philosophe de 1921. Ces personnages "oreillés" semblent écrasés par un espace auditif incontrôlable. Que l'oreille soit cachée ou spectaculairement montrée, elle est l'élément central, organisateur, qui semble se détacher du visage.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Soutine
SoutineParcours

GC.LGC

ProPriere

SP.LSP

EVocalPointFuite

SO.UTI

SoutineArtCri

EF.LEF

PeintureOreille

HH.LHH

Q.audition

Rang = NOreille
Genre = MJ - NA