Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
L'art s'affronte aux limites                     L'art s'affronte aux limites
Sources (*) : Esthétique indicielle               Esthétique indicielle
Daniel Bougnoux - "La crise de la représentation", Ed : La Découverte, 2006, pp145-6

 

-

Sur l'art contemporain

[L'art contemporain s'affronte aux limites, à ce que les choses ont d'innommable, en-deça de toute symbolisation]

Sur l'art contemporain
   
   
   
Sur le Contemporain Sur le Contemporain
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Alors que le musée trouve une place au centre de la Cité à côté des édifices religieux, on voit fleurir un art pauvre, mécanique, et aussi des "oeuvres" d'une laideur repoussante, un art du déchet et de l'abjection, un art qui provoque le dégoût. On y expose l'urinoir (Duchamp) et la merde d'artiste (Manzoni). Comment expliquer cela?

La société toute entière est devenue esthétique, c'est-à-dire sentimentale et sensorielle. Dans un monde devenu irréductible à un idéal totalisant, tous les sens du terme esthétique se déploient : sentir (flairer), sensation (de la nausée au sublime), catharsis (y compris par l'infect, l'inférieur, l'infernal). D'où la tentation du cynique, de l'archaïque, des pulsions primaires, d'un art qui traque le réel du côté de l'effondrement symbolique ou de l'horreur : Baudelaire, Artaud, Bataille, les "actionnistes" viennois, les performances, etc... Une présence pure s'étale, réfractaire à la représentation. La crûdité de la photo avait commencé à déshumaniser les images de guerre. Le court-circuit est radicalisé par le dadaïsme et le readymade, puis par le pop art (séries, reproduction mécanique, stéréotypes), le body art (ses corps souillés ou même mutilés), etc... Il n'y a pas de limite à l'esthétique du repoussant.

Il est ironique de voir cet "art" officialisé par les institutions publiques. Non sans perversion, les artistes demandent à l'Etat de valider leur transgression de la loi.

L'art contemporain nous confronte au refoulé, au sous-jacent, aux limites de la sensibilité et de la culture, à la face cachée de l'humain, à l'horreur foncière de nos origines.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Une oeuvre moderne met à l'épreuve des limites de sensibilité et de culture jusqu'alors intouchées, tandis que la mode répète sans grande différence les innovations qui ont marché

-

Le régime esthétique de l'art est une forme sensible hétérogène par rapport aux formes ordinaires de l'expérience

-

La performance oblige le spectateur à se confronter à des situations déraisonnables, chaotiques, à des scènes absurdes, horribles ou répugnantes

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Bougnoux
ArtCtpLimite

AA.BBB

IndicielCtp

NL.NNL

ArtCtp

FV.LLF

PlanSite

FL.FFL

DL_ArtCtpLimite

Rang = K
Genre = -