Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Les fautes s'apaisent dans l'oeuvre                     Les fautes s'apaisent dans l'oeuvre
Sources (*) :              
Eutocie Neyier - "L'ivresse du continu", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 25 juillet 2006

 

-

[Il faudrait noyer nos fautes dans la perpétuation de l'oeuvre]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

(Eutocie) Je sais que la faute ne s'est pas volatilisée. Elle ne s'est pas tout à coup transformée en morale ni en bonne volonté. Aujourd'hui plus que jamais, le drame se joue sur tous les tableaux. Pour le déplacer, l'art est la solution la plus facile, mais il tend à l'enfermer dans l'idéologie victimaire et le caritatif. Il faut autre chose, quelque chose de plus large, un élargissement de l'oeuvre.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

L'affranchissement naturaliste du désir a échoué : l'homme du plaisir a pu croire que la faute se volatiliserait, mais il n'est pas moins qu'avant chargé de lois et de devoirs

-

L'homme, définitivement déchu de son statut originaire d'être à l'image de dieu, ne peut le reconquérir que par l'art

-

La médisance est une faute globale comparable aux trois péchés capitaux réunis : meurtre, idolâtrie, débauche

-

L'art caritatif tente en vain de rédimer l'éternelle inefficacité de l'art

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Eutocie
ProFaute

AA.BBB

XR.ELL

FF_ProFaute

Rang = zQuois_Faute
Genre = -