Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Ça se déconstruit                     Ça se déconstruit
Sources (*) : Derrida, la déconstruction               Derrida, la déconstruction
Jacques Derrida - "Psyché, Inventions de l'autre (tome 2)", Ed : Galilée, 2003, p12 La stratégie politique de la vaccination

[La déconstruction ne revient pas à un sujet, à un moi ou à une conscience : ça se déconstruit, c'est en déconstruction]

La stratégie politique de la vaccination
   
   
   
La déconstruction, prise au sérieux La déconstruction, prise au sérieux
Inoculer, prémunir, désactiver               Inoculer, prémunir, désactiver    
                       

(La phrase ci-dessus est une citation de Jacques Derrida, dans Psyché p12).

La déconstruction n'est pas un acte ni une opération. C'est un démontage qu'on ne peut pas attribuer à un sujet individuel ou collectif qui en aurait eu l'initiative : elle a lieu, sans délibération ni organisation. La construction se perd, c'est ainsi. L'espace se brouille, les structures se délitent. Il y a en elle quelque chose de passif [On peut l'observer dans la rupture cézanienne, quand il détruit l'homogénéité de l'espace].

Cela tient peut-être aux spécificités d'une époque (la nôtre), mais peut-être pas. Avec ou sans la modernité, le démontage a lieu. Déjà, dans la Sainte Famille chrétienne, dans l'être-juif et probablement dans d'autres traditions, ça déconstruit. La déconstruction n'a pas attendu l'effondrement du miroir de la représentation classique pour se mettre en mouvement. Pourtant, il y a quelque chose de spécifique à la modernité. Tout se passe comme si elle était porteuse d'un phénomène plus large, d'une déconstruction générale. Avant même l'émergence des techniques qui l'ont rendue visible, comme la photographie ou le cinéma, elle se manifestait dans l'art et la littérature. Aujourd'hui l'Internet et les technologies digitales entretiennent les turbulences, font vaciller la forme-livre et suscitent une demande de déconstruction.

Peut-on dire qu'en devenant un motif, un thème ou un objet de théories et de stratégies, la déconstruction se banalise? Certains symptômes vont dans cette direction. Plus ça se déconstruit, et plus le corps social menacé produit les anticorps chargés de lutter contre le danger : institutions, récits, lois, communautés, consensus, renforcement du moi et règles morales. Mais le mouvement est difficile à arrêter. L'infection se propage au-delà du cyberespace, elle infecte le lieu, la pratique et le concept même du politique. Elle affecte le sujet comme le moi, elle loge dans les médias et les arts du quotidien avec leurs démontages visuels [cf le gros plan au cinéma].

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Il reste à penser ce qui se passe aujourd'hui, dans la modernité, au moment où la déconstruction devient un motif

-

L'évolution technique (ordinateur, Internet, images de synthèse) entretient une demande de déconstruction inégalée

-

On n'a jamais rencontré le moi nulle part; il n'y en a pas de donné, de sûr, de stable, de constitué - c'est un mouvement dont émane la trace

-

Le concept même du politique est en cours de déconstruction

-

Le développement accéléré du cyberespace, de la nouvelle topologie du virtuel, affecte l'expérience du lieu et produit une déconstruction pratique du politique

-

La littérature ou l'art sont souvent porteurs d'une déconstruction générale à quoi résistent les appareils conceptuels

-

La forme du livre est désormais soumise à une turbulence générale : en l'interrogeant pratiquement, le procès d'écriture doit aussi la démonter

-

Avec la reproduction photographique, la valeur d'unicité et d'authenticité de l'oeuvre d'art se trouve déconstruite; le politique comme tel n'est plus dissimulé

-

Il y a entre l'écriture déconstructive et le cinéma un lien essentiel : couper, coller, composer, monter des textes et des citations

-

Le gros plan travaille au démontage visuel des choses, à la déconstruction visuelle du visible

-

Par sa déconstruction de l'espace traditionnel, par le déplacement qu'elle opère de l'image au tableau, l'oeuvre de Cézanne prend figure de coupure

-

Cézanne déconstruit l'homogénéité de l'espace

-

L'autre espace, irréductible et plus-que-présent, est le miroir du vieux théatre classique qu'il démonte et dénonce

-

Tous les arts du 20ème siècle sont marqués par un processus de subversion radicale de leur propre forme, sauf le cinéma, car il prend la suite des grands récits mythiques

-

En déconstruisant la parenté de sang, la Sainte Famille chrétienne anticipe les biotechnologies : où le père n'est pas le père, ni le fils le fils, ni la Vierge la mère

-

L'"être-juif" déconstruit la distinction entre authentique et inauthentique, voire toute distinction conceptuelle

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
SeDeconstruit

AA.BBB

DerridaDeconstruction

NB.LDD

ArchiOeuvreDecons

EC.LDD

GdoFabrique

DD.LFF

RECEGParcours

IN.LLK

CC_SeDeconstruit

Rang = M
Genre = -