Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Paul Celan                     Paul Celan
Sources (*) : Pas de poésie après Auschwitz               Pas de poésie après Auschwitz
Paul Celan - "Choix de poèmes réunis par l'auteur", Ed : Gallimard, 1988, p53

 

Tes cheveux cendre Sulamith (Anselm Kiefer, 1981) -

Singularité de la Shoah

"Fugue de mort" (Todesfuge) (Paul Celan, 1945)

Singularité de la Shoah
   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

 

Paul Celan a écrit ce poème en mai 1945, à Bucarest, trois mois après la libération du camp d'Auschwitz par l'Armée rouge.

 

FUGUE DE MORT

 

Lait noir de l'aube nous le buvons le soir / le buvons à midi et le matin nous le buvons la nuit / nous buvons et buvons / nous creusons dans le ciel une tombe où l'on n'est pas serré / Un homme habite la maison il joue avec les serpents il écrit / il écrit quand il va faire noir en Allemagne Margarete tes cheveux d'or / écrit ces mots s'avance sur le seuil et les étoiles tressaillent il siffle ses grands chiens / il siffle il fait sortir ses juifs et creuser dans la terre une tombe / il nous commande allons jouez pour qu'on danse

Lait noir de l'aube nous te buvons la nuit / te buvons le matin puis à midi nous te buvons le soir / nous buvons et buvons / Un homme habite la maison il joue avec les serpents il écrit / il écrit quand il va faire noir en Allemagne Margarete tes cheveux d'or / Tes cheveux cendre Sulamith nous creusons dans le ciel une tombe où l'on n'est pas serré

Il crie enfoncez plus vos bêches dans la terre vous autres et vous chantez jouez / il attrape le fer à sa centure il le brandit ses yeux sont bleus / enfoncez plus les bêches vous autres et vous jouez encore pour qu'on danse

Lait noir de l'aube nous te buvons la nuit / te buvons à midi et le matin nous te buvons le soir / nous buvons et buvons / un homme habite la maison Margarete tes cheveux d'or / tes cheveux cendre Sulamith il joue avec les serpents

Il crie jouez plus douce la mort la mort est un maître d'Allemagne / il crie plus sombres les archets et votre fumée montera vers le ciel / vous aurez une tombe alors dans les nuages où l'on n'est pas serré

Lait noir de l'aube nous te buvons la nuit / te buvons à midi la mort est un maître d'Allemagne / nous te buvons le soir et le matin nous buvons et buvons / la mort est un maître d'Allemagne son oeil est bleu / il t'atteint d'une balle de plomb il ne te manque pas / un homme habite la maison Margarete tes cheveux d'or / il lance ses grands chiens sur nous il nous offre une tombe dans le ciel / il joue les serpents et rêve la mort est un maître d'Allemagne

tes cheveux d'or Margarete / tes cheveux cendre Sulamith

 

 

L'année même du poème, naissait Anselm Kiefer. Ce fut sa "berceuse inconsciente". Il allait passer une partie de sa vie à relire l'histoire de l'Allemagne en lisant Paul Celan, en clamant la détresse des deux noms, la chevelure de paille Margarete et la chevelure de cendre Sulamith.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Celan
CelanParcours

MO.RRT

PoesieDate

VC.LDD

IVChoa

YF.LLI

UFugueDeMort

Rang = Yi
Genre = MK - NG