Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La voix s'entend comme autre                     La voix s'entend comme autre
Sources (*) :              
Jean-Loup Thébaud - "Au juste", Ed : Christian Bourgois, 1979, p21

 

Chanteuse au micro - detail (M. Tichy) -

La "voix de tête" est spéculative et subjective, tandis que la "voix de gorge" n'est ni exposable, ni capitalisable pour un sujet

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Jean-François Lyotard a suivi plusieurs pistes pour désigner l'hétérogène pur. Il s'est orienté vers Georges Bataille, Saint Augustin et aussi André Malraux qui relève, à plusieurs endroits, qu'on entend la voix des autres par les oreilles, mais la sienne avec la gorge.

Dans l'esprit de Lyotard, la "voix de gorge" désigne des marques tracées en l'absence du sujet, en-deça ou au-delà de lui : un timbre, un accent, un grain, une signature. La "voix de tête" est artificielle. C'est un déguisement qui travaille avec de faux extrêmes, et qui produit un sujet fictif, spéculatif ou imaginaire.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Thebaud
VoixAlterite

HS.LHE

UVoixTete

Rang = WVoixTete
Genre = MK - NP