Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Les corps spacieux                     Les corps spacieux
Sources (*) :              
Jean-Luc Nancy - "Corpus", Ed : Métaillé, 2000, p26

 

Cantoria (Luca della Robia l'Ancien, 1431-38) -

La voix est le timbre du lieu où un corps s'expose et se profère

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Un corps n'a de sens que s'il est proféré, articulé par une bouche. Chaque articulation, chaque profération est singulière. C'est une effraction de la substance qu'est ce corps existant. Je suis se profère sur un ton singulier, en une certaine occasion, une occurrence, une fois. Il faut pour cela un corps capable de s'écarter, de s'espacer, de s'ouvrir en deux lèvres. Cette voix-là n'est pas la voix significative de l'ordre signifiant (celle de l'égoïté, du moi), c'est celle de l'allée-venue des corps entre nourriture, excrément, sexe, air, son, etc... C'est la voix par laquelle les corps articulent l'espace.

Ce n'est pas que le corps s'ouvre; c'est qu'il est déjà ouvert. La traversée de la voix a lieu originellement, à même l'ouvert. Il n'y a ni pénétration, ni mélange. Il y a partage, partition, départ.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Nancy
NancyCorps

GT.LGT

UVoixTimbre

Rang = PVoixTimbre
Genre = MR - IA