Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'humain vit en images                     L'humain vit en images
Sources (*) : Le cinéma règle le rapport au désir               Le cinéma règle le rapport au désir
Hans Belting - "Pour une anthropologie des images", Ed : Gallimard, 2004, p103

 

Le lieu des images (Ozzy Gorgo, 2012) -

La salle de cinéma est le lieu public des images, où le spectateur éprouve intensément la sensation d'être, lui-même, le véritable lieu des images

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

On ne se rend au cinéma que pour la durée d'un film. Le film n'existe qu'à condition d'être vu pendant cette durée. Ses images se mélangent à celles que le spectateur a encloses dans sa mémoire, dans une illusion filmique qui brouille les limites entre le médium (le film) qui doit nécessairement être activé pour être vu, et la perception. Le spectateur fait l'expérience de ces images comme les siennes propres, entre rêve et l'imagination.

Les films ne sont pas des pures fictions. Ils supposent que le public rassemblé a en commun un certain nombre de représentations mentales, et aussi que le spectateur ait l'impression qu'il est lui-même producteur de ces images. La convergence des fantasmes personnels vers l'image est favorisée par la dimension communautaire, qui sert d'étayage dans le réel. L'acte collectif de regarder un film se transforme en expérience propre à chaque individu singulier.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Belting
BeltImage

EQ.LEQ

CinemaDesir

IS.LLO

T.lelieu

Rang = O
Genre = DET - DET