Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, Artaud                     Derrida, Artaud
Sources (*) : Derrida, l'art, l'oeuvre               Derrida, l'art, l'oeuvre
Jacques Derrida - "Forcener le subjectile", Ed : Gallimard, 1986, pp101-2

 

- -

Derrida, dédoublement

Chaque geste, chaque mot d'Artaud a une double valeur : perforer-blesser-détruire / réparer-cicatriser-faire oeuvre

Derrida, dédoublement
   
   
   
Artaud fait oeuvre Artaud fait oeuvre
Derrida, le musée               Derrida, le musée  
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

En avril 1946, dans le dessin ci-contre, Artaud associe père-mère dans la même exécration. Il les associera à nouveau par écrit en février 1947 (c'est sa troisième mention du mot subjectile) : "Les figures sur la page inerte ne disaient rien sous ma main. Elles s'offraient à moi comme des meules qui n'inspiraient pas le dessin, et que je pouvais sonder, tailler, gratter, limer, coudre, découdre, écharper, déchiqueter et couturer sans que jamais par père et mère le subjectile se plaignît". Le subjectile ne se plaint pas. Il est l'Autre, la Chose, l'adversaire à contrecarrer. Enfermé dans le silence, le mutisme, il offre l'hospitalité aux suppôts et succubes qui portent la mort; mais il donne vie et existence, il fait naître de nouveaux corps. Il annonce le mal, il est insoumis et insupportable, mais il donne l'hospitalité à une autre force.

Artaud généralise l'exécration de père-mère à tout le monde présent, mais il ne s'attaque pas au monde, c'est au subjectile qu'il s'attaque, ce subjectile qui ne se plaint pas et qui est lui-même, Artaud martyr, celui qui jouit en silence du supplice auquel il s'assujettit, qui souffre, conjure, agresse, détruit, et finalement produit des oeuvres. Après avoir détruit la Chose, il la reconstitue, mais les traces de la destruction ne s'effacent pas, elles subsistent sous la suite des opérations réparatrices : sonder, c'est aussi chercher la vérité, tailler, c'est aussi regénérer; gratter, c'est aussi purifier; limer, c'est aussi sauver; pour coudre, il faut d'abord perforer; découdre, c'est déshabiller, montrer à nu; écharper, c'est tailler en pièces pour panser; déchiqueter, couturer, c'est montrer les cicatrices.

Dessin d'avril 1946. On lit à gauche "L'exécration" et à droite "du Père-Mère" (avec un très long tiret, comme pour insister sur la liaison nécessaire Père-Mère).

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaArtaud

LD.LLD

DerridaArt

NT.NTT

DerridaDouble

UT.LUT

ArtaudOeuvre

DE.LDE

DerridaMusee

WD.LDD

T.double

Rang = QArtaud
Genre = MJ - NA