Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Un regard qui me voit                     Un regard qui me voit
Sources (*) : Perspective = traversée d'un plan               Perspective = traversée d'un plan
Jacques Lacan - "Sem XI, Les quatre concepts de la psychanalyse", Ed : Seuil, 1963-64, p81 - 26 février 1964

 

Dessinateur et machine perspective (Albrecht Duerer, 1525) -

Il s'agit dans la perspective géométrale de repérage de l'espace, et non pas de vision

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

L'optique "géométrale", qui conçoit l'image comme une correspondance point par point de deux unités de l'espace, se développe à l'époque d'Alberti (1434) et de Léonard de Vinci. On porte à la vision un intérêt privilégié. Plus tard le sujet cartésien sera associé au point géométral, au point de perspective. Mais de quelle vision s'agit-il? Pas de celle du désir. En inventant l'appareil à établir la perspective dans les années 1520, Dürer place un treillis qui sera traversé par des lignes droites. Ces lignes ne sont pas nécessairement des rayons. On pourrait aussi bien tendre des fils entre un point géométral et une image. En déplaçant le portillon, on peut transformer l'image, comme dans l'anamorphose. Mais cette dimension géométrale n'a rien à voir avec la vision comme telle. Le manque n'y a aucune place. Il s'agit d'une vision sans oeil ni regard, non désirante - celle de la conscience.

On donne souvent ce dessin comme exemplaire de la machine perspective, ou portillon de Dürer. Dürer en avait déjà dessiné une; mais ici, en plus, le point de fuite du regard du dessinateur est... la vulve du modèle, qu'il s'efforce d'oublier.

 

 

Le peintre est pris dans un véritable carcan. Il ne considère le modèle qu'à travers un écran quadrillé, l'oeil rivé à la pointe d'un stylet, le menton solidement maintenu par un tasseau. Cet appareil permet d'obtenir une perspective correcte par des moyens purement mécaniques et donc de faire l'économie d'une construction raisonnée - contrairement au principe même de la perspective géométrique.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Lacan
SujetRegard

GG.LGG

PlanPerspectif

KE.LKE

U.géométrieGenre = MR - iVoix