Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le musée                     Derrida, le musée
Sources (*) : Derrida, Artaud               Derrida, Artaud
Jacques Derrida - "Artaud le Moma - Interjections d'appel", Ed : Galilée, 2002, p73

 

Sort confie a Roger Blin (Ar taud, 22 mai 1939) -

L'oeuvre, une seule fois

Les sorts et dessins d'Artaud sont destinés à rester et demeurer dans un musée car ils sont marqués d'une immédiateté, d'une singularité et d'une unicité éternelles

L'oeuvre, une seule fois
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Entre 1937 et 1939, Artaud a multiplié les Sorts, dont celui-ci, remis à Roger Blin et d'autres, envoyés à Sonia Mossé, au Dr Fouks, à Grillot de Givry ou à Adolf Hitler.

PREMIER COUP : Chacun est daté et constitue un événement unique, irremplaçable. Il doit être remis à tel destinataire, pour produire un effet immédiat sur une personne réelle. Il contient des promesses, des menaces dont le but est de se protéger contre une conjuration. Il est accompagné par un geste, une opération de la main ou de la voix : par exemple perforer ou brûler le subjectile (le support de l'oeuvre qui occupe la place de la cible).

COUP REDOUBLÉ : Le Sort se retrouve exposé dans le conservatoire d'un musée. En ce lieu institutionnel, l'immédiateté peut durer pour l'éternité. Le Sort portait la mort, il ne supportait aucune différance, aucune médiation, il est donc à l'archive muséographique. Artaud avait dénoncé le musée à l'avance, comme il avait dénoncé ses autres cibles, mais c'est bien à lui que le Sort est destiné. Dans son portrait de Jany de Ruy, il avait comparé ironiquement ses dessins à ceux de Léonard de Vinci, il s'était canonisé lui-même en se qualifiant de Saint Antonin. Quand son oeuvre prend forme et fait oeuvre, malgré ses malfaçons, et bien qu'il prenne soin de ne s'inscrire dans aucune histoire de l'art ni filiation (à part Van Gogh), dans aucun genre (ni littérature, ni écriture, ni peinture), elle prend place au musée. Et pourtant elle reste unique, elle reste un événement. Le dessin d'Artaud n'apporte aucun apaisement, aucune stabilité. S'il reste, c'est dans une tension, un abîme qui ne s'intègre dans aucun culte ni aucune culture, pas même ceux du musée.

 

 

Texte écrit sur ce Sort confié à Roger Blin lors de sa visite à Ville-Evrard le 21 mai 1939 : "Tous ceux qui / se sont concertés, po[ur] m'empêcher / de prendre d[e] / l'HEROÎNE / tous ceu[x] qui ont / [t]ouché à Anne Man-/ son à cause de cela / le dimanche / [21] Mai 1939, je les / [fe]rai [per]ce[r] vivant[s] / sur une place [de] / Paris e[t] je leur / ferai perforer et / brûle[r] les moëlles. / [Je] suis dans un Asile / d'Aliénés mais ce / rêve d'un Fou sera / réalisé et il se[ra] / réalisé par Moi."

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaMusee

EN.LEN

DerridaArtaud

MI.LMI

ArchiOeuvreUnique

UE.LPE

U.envoutement

Rang = PArtaud
Genre = MJ - NA