Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Pacifier le monde                     Pacifier le monde
Sources (*) : L'humain est ce qu'il sera               L'humain est ce qu'il sera
Michel Serres - "Hominescence", Ed : Le Pommier, 2001, p63

 

Big man (Ron Mue ck, 2000) -

Depuis que l'humanité a les moyens pratiques de répondre à la question "Qu'est-ce que l'homme?", elle préfère laisser indéterminé le projet humaniste

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

L'homme a enfin les moyens techniques de se transformer génétiquement et de transformer son environnement. Le voici au pied du mur. Humanistes, montrez votre projet, il est temps de l'exécuter. Nous sommes responsables de nos corps, de nos maladies. Comme Pygmalion en rêvait, nous pouvons donner vie à nos statues. Nous pouvons fabriquer des golems. Mais que faire? Pourquoi et comment? Dans quel but? Pour quelle maîtrise? Faire vivre l'homme, le faire vivre bien et dans la paix. Nous pouvons énoncer cette formule, mais nous ne pouvons pas nous mettre d'accord sur le sens de l'entreprise. De la biologie à la politique, la question humaniste est relancée. Nos corps devenus des bio-techno-structures reçoivent de plein fouet la question du but, du projet, de la fin, de l'intention. Le positivisme à lui seul ne répond pas.

On peut répondre par l'esthétique : ces oeuvres que nous fabriquons ont une finalité sans fin, comme la beauté au sens de Kant. On peut répondre aussi par une louange du hasard, de l'incertitude, par l'affirmation d'un non-savoir, comme si le savoir faisait horreur. Nous répugnons à imposer une définition générale à l'humain. Qu'est-ce que l'homme? Celui qui refuse de savoir qui il est. L'homme que nous voulons, l'homme à naître, a des buts incertains. Son savoir pratique n'est enfermé dans aucune ontologie. Il peut tout devenir. Son omnipotence va vers tous les possibles. L'homme ne veut pas de l'être. Il préfère errer. Nous sommes pris dans une étrange et nouvelle non-volonté. Notre projet devient contingent, comme celui de la nature.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Serres
SerresHumanisme

NM.LNL

ProHumain

DE.LDE

R.projet

Rang = NH
Genre = MK - NG