Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la pensée                     Derrida, la pensée
Sources (*) : Derrida, la mémoire               Derrida, la mémoire
Jacques Derrida - "Mémoires pour Paul de Man", Ed : Galilée, 1988, pp77, 81

 

Visage (Oskar-Gustave Rejlander) -

Derrida, l'autre

La pensée, comme mémoire pensante, défie toute appropriation; préoccupée par un autre irréductible, elle pense à la limite de l'intériorité

Derrida, l'autre
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Qu'est-ce qu'une mémoire pensante? Jacques Derrida avance cette formulation à propos de Paul de Man. La loi de l'alliance, c'est qu'un oui doit se répéter, Oui, oui. Il faut se lier à la mémoire, s'engager à la garder, pour que quelque chose vienne de l'avenir (p42). Mais ce rien n'est pas une intériorisation : l'autre résiste, hors de nous, irréductiblement. Il est impossible de le réduire à une partie de nous-mêmes. La mémoire le laisse parler et le fait parler, comme trace et aussi comme excès. Cette pensée est allégorique : l'autre dit toujours autre chose que ce qu'il dit. Elle vient d'une mémoire mais ne se résume pas à la simple mémoire.

Mémoire pensante traduit le mot allemand Gedächtnis, par opposition à Erinnerung (un souvenir). C'est un mouvement dirigé vers l'extérieur, un acte, une affirmation de ce qui, dans l'autre, résiste, par opposition à l'introjection endeuillée du symbole qu'est un souvenir. L'art, selon Paul de Man, est mémoire pensante, il nous engage par rapport à un passé impossible à faire revenir au présent. L'écriture, le signe, la tekhnè, sont des mémoires pensantes c'est-à-dire des mémoires sans mémoire ni deuil. Elles sont du côté de la "mauvaise" mémoire (hypomnèse : celle qui vient en plus, celle qui trompe, le pharmakon) et non pas de la bonne (anamnèse : celle qui fait revivre le passé).

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaPensee

EE.LEE

DerridaMemoire

CI.LCI

DerridaAutre

GP.LGP

UO_pensée

Rang = MP
Genre = MR - NP