Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'oeuvre de l'homo faber                     L'oeuvre de l'homo faber
Sources (*) : Technique calculable, incalculable               Technique calculable, incalculable
Hannah Arendt - "Condition de l'homme moderne", Ed : Calmann-Lévy, 1961, p190

 

La sculpture (Jean-Antoine Watteau, 1710) -

L'oeuvre de l'"homo faber" implique un acte violent, une destruction de la nature et une réification du matériau qui en est arraché

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Pour se procurer le matériau nécessaire à l'oeuvre, il faut interrompre un processus naturel. Le créateur viole la nature, il la détruit pour édifier un monde fait de main d'homme. Il doit pour cela :

- disposer d'un modèle ou d'une image mentale qui aient une certaine stabilité et ne soient pas gouvernés par les sensations corporelles ni par les besoins. L'idée, nécessaire à la fabrication de l'objet, survit à tous les usages successifs,

- expérimenter sa force à l'encontre des éléments, multiplier ses capacités naturelles par l'invention des outils,

- produire un objet assez durable pour demeurer dans le monde comme entité identifiable. Sa fabrication a un commencement et une fin; il ne doit pas être reproduit cycliquement comme les moyens de subsistance.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Arendt
ArendtOeuvre

DF.LFD

TechniqueIncalculable

DN.LDD

UHomoFaber

Rang = QhomoFaber
Genre = MR - IB