Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Il est fini, le Grand Récit de l'art                     Il est fini, le Grand Récit de l'art
Sources (*) : La fin de l'art, c'est la philosophie               La fin de l'art, c'est la philosophie
Arthur Danto - "L'art contemporain et la clôture de l'histoire", Ed : Seuil, 2000, p83

 

Ensemble de boites diverses (A. War hol, 1964) -

Les arts pop ruinent le référent

L'Âge des manifestes a pris fin en 1964, avec le Pop Art, quand la définition philosophique de l'art s'est détachée de tout impératif stylistique

Les arts pop ruinent le référent
   
   
   
Arts visuels Arts visuels
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

On peut imaginer la scène, en 1964, soit dans l'atelier de Warhol, soit à Manhattan, dans la galerie Stable, 74è Rue Est, le jour du vernissage de l'exposition où les boîtes Brillo ont été montrées pour la première fois. Le critique présent ce jour-là peut se demander si ces boîtes sont ou non une oeuvre d'art - une question courante à l'époque. Pour répondre à cette question, il peut s'interroger sur le style de Warhol. Mais d'abord en a-t-il un? Et en quoi consiste-t-il? S'agit-il d'imitation, de cette mimesis qui domine l'art occidental depuis plus de mille ans? Il est difficile de répondre. Aucune des définitions proposées par le modernisme avec ses avant-gardes et ses innombrables manifestes ne semble pouvoir s'appliquer. Certes l'exposition invite à se poser encore une fois la question "Qu'est-ce qu'une oeuvre d'art?", mais dans ce cas particulier le style de l'oeuvre ne peut d'aucune façon aider le critique à trouver une réponse.

Avec le Pop Art, commence l'ère posthistorique de l'art. Il ne s'impose pas comme un nouveau mouvement avec un nouveau manifeste. Il ne propose aucune forme ni manière d'être spécifique, et ne voit aucun inconvénient à ce qu'un autre artiste fasse tout à fait autre chose. Ses oeuvres prennent place parmi d'autres, dans une pluralité d'oeuvres qu'une pluralité de critiques et de philosophes tentent d'interpréter. C'est la fin du Grand Récit de l'art - la fin de l'histoire (à la manière de Hegel), et aussi celle de l'art (à la manière de Danto).

Le constat est finalement très simple : dans la production de l'art contemporain, les structures narratives se sont usées. Elles ne jouent plus de rôle actif.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Danto
ArtCtpRecit

HD.LHD

ArtPhilo

GG.LGG

PopArtReferent

HM.LMK

DantoVisuels

EF.LEF

W.histoire

Rang = PArtPhiloBrillo
Genre = MJ - NA