Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Il est fini, le Grand Récit de l'art                     Il est fini, le Grand Récit de l'art
Sources (*) : Les arts pop ruinent le référent               Les arts pop ruinent le référent
Arthur Danto - "L'art contemporain et la clôture de l'histoire", Ed : Seuil, 2000, p184

 

Morceau de fromage (R. Lich tenstein, 1962) -

La fin de l'art, c'est la philosophie

En le faisant accéder, au niveau de la conscience de soi, à sa vérité philosophique, le Pop Art a marqué la fin du Grand Récit de l'art

La fin de l'art, c'est la philosophie
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Situons le paysage. Nous sommes au début des années 60. A ma gauche, l'abstraction triomphante, qui semble avoir gagné la partie. A ma droite, les restes de réalisme encore bien vivants (surtout en-dehors des institutions), avec Edward Hopper (qui mourra en 1967) comme chef de file. Entre les deux, apparemment rien, sauf ce rien qui émerge avec les boîtes Brillo de Warhol et les Kiss de Lichtenstein. Arthur Danto raconte qu'il a tout de suite compris, en découvrant le Pop Art, que le moment était "exceptionnel et fatidique", et qu'il fallait le prendre au sérieux. Désormais tout était possible, plus rien n'était nécessaire, chacun était libre de faire ce qu'il voulait. Les débats qui avaient dominé la scène artistique new-yorkaise n'avaient plus aucune pertinence. La question qui se posait était : Quelle différence y a-t-il entre deux choses indiscernables, l'un étant une une oeuvre d'art et l'autre un objet quelconque? Réponse : Rien qui puisse faire l'objet d'une perception (c'est cela la conscience de soi, la vérité de l'art). En conséquence les artistes peuvent faire tout ce qu'ils veulent, aucune orientation n'a plus de valeur qu'une autre. C'est ce que Danto appelle les temps posthistoriques ou la fin de l'art (c'est-à-dire la fin des Grands Récits sur l'art, susceptible d'inciter les artistes à produire tel ou tel type d'art). Une oeuvre lue et interprétée comme une oeuvre d'art en est une, point à la ligne.

 

 

Selon Danto, le basculement a lieu aux Etats-Unis en 1964 (et non 1968) : l'année des droits civiques pour les Noirs, des débuts des droits de la femme, de l'apparition des Beatles,

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Danto
ArtCtpRecit

HE.LHE

PopArtReferent

JJ.LJJ

ArtPhilo

DO.LDD

W.popArt

Rang = SPopArt
Genre = MJ - NA